Guide de voyage Ouzbékistan : que voir, que faire ?

Lors d’un voyage en Ouzbékistan, à vous la découverte d’un patrimoine exceptionnel et la rencontre des peuples vivant au rythme de traditions ancestrales. Passage en revue des sites touristiques à voir et des activités à faire lors de votre circuit accompagné, autotour ou voyage sur mesure, dans ce « guide de voyage en Ouzbékistan » regorgeant d’informations pratiques sélectionnées par nos spécialistes orientalistes. Pour bien préparer votre voyage avant de partir et avoir un aperçu des merveilles d’Asie centrale qui vous attendent...

Que voir en Ouzbékistan ?

Focus sur les sites incontournables d’Ouzbékistan, d’oasis en cités mythiques, à travers les grands espaces.

La route de la soie, de paysages à couper le souffle en cités-joyaux

Steppes à perte de vue, déserts ou vallées fertiles, massifs montagneux... Sur cette terre d'échange entre l'Asie et l'Europe où transitaient jadis les caravanes chargées d'épices, de parfums, pierres précieuses, soieries, ambre et fourrures, on imagine Alexandre Le Grand, le conquérant mongol Gengis Khan ou encore le héros national ouzbek Tamerlan chevauchant le décor à cheval... Les plus beaux sites d’art islamique s’égrainent, classés au patrimoine mondial de l’Unesco, dans les cités éblouissantes témoignant de plus de vingt siècles de conquêtes et mettant en lumière le génie des cultures et l’apogée de l’art céramique : palais baroques, caravansérails, mosquées, médersas, maisons en pisé, toujours habitées, bazars colorés…

La vallée de Fergana et son artisanat classé par l’Unesco

À l’est de l’Ouzbékistan, à la frontière kirghize, la vallée de Fergana est l’un des plus beaux endroits du pays, avec ses vergers aux milliers d’arbres dont les fruits abondent dans les marchés d’Andijan, Fergana, Kokand, Chakhimardan ou Kouva. L’artisanat est également à l’honneur dans la région. La céramique à Marguilan ; le tissage à Richtan, qui cultive les muriers dont se nourrissent les vers à soie. Pour rejoindre la vallée depuis Tachkent, la route à travers le col de Kamchik est une virée inoubliable ouvrant sur des panoramas éblouissants laissant deviner les premiers contreforts de l’Himalaya. Kokand y est une belle étape jadis glorieuse, ancienne résidence de Gengis Khan.

Les steppes du Kyzyl-Koum et ses forteresses du désert

Recouvrant deux tiers de la superficie du pays et riche d'or et de gaz naturel, le Kyzyl-Koum étale ses dunes rouges à perte de vue, parcourues jadis par les caravanes, les conquérants et les aventuriers. Dans la région du Khorezm, au nord-ouest du pays, des steppes arides spectaculaires laissent admirer les ruines d’une cinquantaine de forteresses perdues, Ayaz Kala, Toprak Kala, Djambaz Kala… faisant partie du réseau de défense de cette province autrefois puissante.

Que faire en Ouzbékistan lors de votre voyage ?

Art & culture, aventure & randonnée, gastronomie... Mille et une activités sont possibles en Ouzbékistan. Pour répondre à toutes les envies de tourisme, voici 10 idées et inspirations.

1. Admirer le travail des artisans, céramistes, miniaturistes, brodeurs d’or, sculpteurs sur bois, tisserands... dans les galeries marchandes de Boukhara, les médersas de Khiva, les ruelles de Samarcande, les villages, les bazars...

2. Déguster des plats traditionnels chez l’habitant, savant mélange des saveurs perses et turques

3. Assister à un spectacle folklorique dans le cadre grandiose d’une médersa pour se laisser envahir par la magie de l'Orient

4. Dîner dans une tchaïkhana, « maison de thé », installé à l’orientale autour de tables basses sur un sol parsemé de tapis

5. Assister à un spectacle au célèbre opéra Navoï à Tachkent

6. Suivre la route de la steppe jusqu’à Shakhrizabz, l’ancienne Kech, ville natale de Tamerlan

7. Faire un tour au marché du dimanche d'Urgut, petite ville nichée au pied des montagnes de la chaîne de Zéravchan, hors des sentiers battus

8. Visiter la forteresse de Nourata et sa source sacrée, sur la route royale

9. Rencontrer des peuples vivant au rythme de traditions ancestrales, artisans de la vallée de Fergana et nomades des grands espaces.

10. Combiner en train la découverte des destinations voisines, Kazakhstan et Turkménistan : un rêve de grands voyageurs

5 villes à découvrir en Ouzbékistan pendant votre séjour

Carnet de voyage au fil de 5 cités légendaires de la route de la soie, jusqu’à Tachkent, pour un séjour ou une escale. N’hésitez pas à contacter nos spécialistes : ils se font guides touristiques et vous réservent leurs bons plans, leurs bonnes adresses et les meilleures offres d’hôtels et d’excursions à ne pas manquer, pour la plus belle des escapades en Ouzbékistan.

1- Samarcande, l’héritage de Tamerlan

À la croisée des plus importants axes caravaniers venant de Chine, d’Inde, de Perse, de Damas, de Byzance et de Sibérie, la capitale de l’antique Sogdiane offre un véritable voyage dans le temps. Conquérant sanguinaire, Tamerlan fut aussi le bâtisseur de génie de monuments exceptionnels classés par l'Unesco, comme en témoigne la mosquée Bibi Khanym, avec son immense coupole bleue. Marco Polo s’y aventura au XIIIe siècle ; Oscar Wilde fut fasciné par la ville ; Lénine restaura ses mosquées... Une visite de Samarcande passe inévitablement par la place de Reghistan, entourée de ses trois médersas. Autres attractions phares, l’observatoire d’Ouloug Beg, le mausolée Gour Emir ou encore la nécropole timouride de Chah-i-Zinda.

2- Khiva, comme dans un conte des « Mille et une nuits »

Ultime étape des marchands sur les routes de la Soie, l’antique oasis de Khiva, retranché derrière ses hautes murailles de brique, dévoile des édifices fastueux scintillant de faïence turquoise, des palais, mosquées, caravansérails, medersas et bazars parfumés égrainant de belles maisons de thé et venelles sinueuses. Kalta Minor, mausolée de Pakhlavan Mahmoud, médersa Islam Khodja, mosquée d'été, mosquée Juma, palais de Nouroullah Baï, palais Tach Khaouli... La grande Khiva est un véritable musée à ciel ouvert, aux portes du désert du Karakoum.

3- Boukhara, le « lieu heureux »

Au cœur du désert de Kyzylkoum, scintillante d’or et de céramique bleue, voici une autre merveilleuse cité de la route de la Soie, une autre ville-musée, véritable condensé de l’art de l’Asie centrale. Buxara, le « lieu heureux », connut son apogée au Xe siècle avec le règne des Samanides. À cette époque, la ville attirait artistes, poètes, architectes, savants. Parmi ses trésors : l’ensemble Poi-Kalon, la citadelle Ark, le palais de la lune et des étoiles (Sitorai-i-Mokhi Khosa), le mausolée des Samanides, les coupoles marchandes, la mosquée Bolo Khaouz...

4- Tachkent, la « ville de pierre »

Oasis prospère et étape obligatoire de la route de la soie, point central du zoroastrisme, la capitale ouzbèke est la plus grande ville d’Asie centrale. Celle qui connut un développement important après la conquête islamique, et qui a manqué disparaître lors du tremblement de terre de 1966, est aujourd’hui une ville moderne à l'allure soviétique, émaillée de grands boulevards et d’espaces verts. À ne pas manquer : la médersa Koukeldach, les monuments à l'Emir Timour (Tamerlan) et les anciennes maisons en torchis autour du bazar Chorsu.

5- Fergana, perle dans la vallée

Fondée en 1876, Fergana, capitale de la vallée du même nom, se trouve au cœur de l’antique Bactriane, patrie des “chevaux célestes” qui attirèrent les pionniers chinois de la route de la Soie. Il faut partir à la découverte de la rue piétonne Moustakillik (Indépendance), du parc Al Fergani, dédié à la mémoire du célèbre astronome du IXe siècle, du théâtre national aménagé dans l’ancienne résidence du général tsariste Skobelev.