15 spots en Amérique latine pour s’évader au printemps

15 spots en Amérique latine pour s’évader au printemps

L'Amérique latine du nord au sud

Le plus précieux est sans doute d’avoir le luxe de rêver et de croire en l’avenir, tout en étant conscient de l’incertitude actuelle et des lendemains complexes auxquels nous sommes confrontés. En ce moment, nous avons plus que d’ordinaire le temps de réfléchir à un prochain voyage, alors profitez-en ! Notre équipe de spécialistes de l’Amérique latine vous dévoile ses spots préférés. 15 idées de destinations pour un voyage au printemps, afin que la reprise passe par la découverte et la rencontre.

1. Région du Bajio (Mexique)

Cette région méconnue au nord de Mexico est pourtant l’une des plus fabuleuses du pays. Elle est riche de nombreuses cultures préhispaniques comme les Toltèques. Les vestiges de leur capitale, Tula, se singularisent par leurs impressionnants Atlantes, ces guerriers géants de pierre. Mais c’est avec la soif d’or des Conquistadores qu’elle connut un boom économique. Mines d’or et surtout d’argent vont asseoir le pouvoir colonial en faisant fleurir églises baroques et résidences de prestige. Querétaro, San Miguel de Allende, Guanajuato rivalisent de beauté, offrant aujourd’hui un cadre authentique, paisible, artistique, romantique à une population férue d’art et d’art de vivre.

2. Vallée de Viñales (Cuba)

À l’ouest de l’île, ce paysage de mogotes, collines calcaires habillées d’un mur végétal, est devenu le jardin des paysans cubains, qui ont façonné au fil des siècles cette terre ocre, terreau incomparable des plantations de tabac. Les planteurs ajoutent encore au cadre esthétique avec leur élégante tenue, chemise Guayabera et sombrero de paille. Une balade à cheval dans cette contrée intemporelle fait partie des must de Cuba. Dans le village de Viñales, on croise le soir les familles sous le porche de leurs jolies maisons colorées, profitant d’une fraîcheur retrouvée dans la plus belle région de Cuba.

3. Las Terrenas (République dominicaine)

Il fait bon vivre à Las Terrenas, endroit de rêve aux plages paradisiaques et maisons colorés, à l’ambiance à la fois paisible et festive. Restaurants typiques, randonnées à cheval, balades à vélo... Votre voyage dominicain avec vos enfants sera émaillé d’une multitude d’activités qui font l’unanimité auprès de toute la famille. Le parc national Los Haïtises, au sud de la péninsule de Samaná, conte l'histoire des premiers habitants de l'île, les Taïnos, qui ont laissé des pétroglyphes et des peintures rupestres dans les nombreuses grottes locales. Il se caractérise par un ensemble de montagnes, collines et vallées, où la mangrove, les ruisseaux et une riche flore et faune endémiques se rejoignent pour former un environnement unique.

4. Antigua (Guatemala)

Certainement l’une des plus belles villes coloniales d’Amérique, Antigua, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, charme par ses rues pavées colorées et son art de vivre rassemblant toutes les cultures et civilisations. Cernée par les volcans Agua, Fuero et Acatenango, la ville déroule un décor exceptionnel du haut de ces 1 530 m d’altitude. Débuter par l’église la Merced et sa remarquable façade baroque, poursuivre par le couvent de Santa Clara avant de flâner sur la lumineuse place d’Armes, centre névralgique de la cité, pénétrer dans l’ancien couvent de Santo Domingo, s’émerveiller devant le sublime ensemble architectural de San Francisco... Voici autant de découvertes pour une journée inoubliable.

5. La deuxième barrière de corail au monde (Belize)

Cap sur Ambergris, la plus grande île du littoral du Belize, position idéale pour qui veut naviguer vers les merveilles sous-marines que protège la barrière de corail. Pour les plongeurs confirmés, direction le Blue Hole, une grotte sous-marine de 300 mètres de diamètre et plus de 100 mètres de profondeur pour vivre une expérience féerique. Y abondent de nombreux squales et barracudas. On peut admirer d'impressionnantes formations calcaires se déployant le long de la falaise qui abrite une biodiversité exceptionnelle, avec notamment des éponges géantes où se cachent tortues, anguilles, hippocampes et autres pieuvres. Une expérience magique.

6. Parc national du Corcovado (Costa Rica)

Face au Pacifique, la péninsule d’Osa, au sud-ouest du Costa Rica, est l’une des plus belles régions du pays. Le parc national du Corcovado est habitué aux superlatifs. Ici tout est plus dense, plus riche, plus intensément peuplé en faune en tout genre. Déjà, rejoindre son lodge est une aventure en soi. Mais c’est pour mieux s’immerger dans une nature reine, où l’homme n’est que temporairement invité. À ne pas manquer : Isla del Caño, réserve biologique à 12 miles nautiques de Bahia Drake (18 km). Visitée par les baleines à bosse et les oiseaux migrateurs, elle est cernée de coraux et d’une très grande biodiversité marine. Idéale pour la plongée, c’est aussi un joli lieu de snorkeling, mais sans débarquement possible sur l’île.

7. Boquete (Panama)

Au cœur des hautes terres du Panama, région reconnue comme étant l’une des plus propices à l’observation des oiseaux tropicaux, dont le célèbre quetzal multicolore, le village de Boquete est renommé pour sa production de café mais aussi ses fleurs en tous genres dont de nombreuses variétés d'orchidées. Profitez d’une promenade en forêt et arpentez le sentier des quetzals pour tenter de l’apercevoir. Poursuivez par une plantation de café afin de tout savoir sur les procédés de la caféiculture avec notamment la dégustation de la fameuse variété geisha dont le Panama s'est fait une spécialité.

8. Barichara (Colombie)

Le plus beau village de Colombie ? Certainement mais aussi le coup de cœur de toute notre équipe ! Tous ceux qui ont eu la chance d’y séjourner sont tombés sous le charme de ce bourg figé dans le temps, situé à quelques heures de route au nord-est de Bogota. Avec ses édifices traditionnels parfaitement conservés, faits de "bahareque" (roseau et pisé) aux murs chaulés, Barichara, déclarée monument national, est l’un des plus beaux témoignages des villages construits durant la période coloniale espagnole. La parfaite harmonie qui y règne apaise le visiteur jusqu’à lui faire perdre le sens du temps qui passe… Pour les amateurs de sports extrêmes, cap sur San Gil où débutent une multitude d’activités sportives. Rafting, parapente, il y en a pour tous les goûts !

9. Amazonie brésilienne et Île de Marajo (Brésil)

L'immense Amazonie n'est pas une entité unique mais réunit une multiplicité de cultures et de traditions héritées des populations précolombiennes et des caboclos. Marajo est la plus grande île fluviale au monde, située à l’embouchure du majestueux fleuve Amazone, où s’étendent forêts et savanes au complexe écosystème. Promenade sur la plage d’Araruna et en pirogue dans la forêt inondée. Cap sur Garrote, banc de sable entre la baie de Marajo et le fleuve Paracauary pour contempler l’impressionnante rencontre entre l’océan et l’Amazone. À Belem, direction le plus important marché fluvial d’Amazonie, le Ver-O-Peso, véritable tourbillon de saveurs où l’on flâne le long des étals à la découverte de la tradition culinaire amazonienne.

10. Parc national du Lençois (Brésil)

Parcourir le sable velouté de cet insolite paysage de dunes immaculées en s'interrompant pour des baignades rafraîchissantes dans les magnifiques lagunes qui ponctuent le panorama, voici une expérience des plus fascinantes. Grâce à des véhicules spécialement aménagés, on accède à la partie 'Grandes' du parc national (150 000 hectares), un lieu hors des sentiers battus où trône l’inouï parc national de Lençois et ses lagunes à perte de vue. Un moment d’émerveillement assuré au cœur de l’un des plus beaux joyaux naturels d’Amérique latine.

11. Chutes d’Iguazu (Argentine/Brésil)

Les plus belles chutes du monde ? Certainement, mais au-delà des superlatifs, la force d’Iguaçu est cet extraordinaire parc national que l’on parcourt à l’envi depuis les rives brésiliennes et argentines. Le côté brésilien affiche une vision panoramique des quelque quatre-vingt chutes dévalant avec fracas en un arc de cercle couvert de végétation subtropicale. Le parcours se termine par le belvédère sur la « Garganta do Diabo » (la gorge du diable), la plus haute chute du parc avec ses 80 mètres, impressionnante par son débit et le tumulte qu’elle génère. Côté argentin, des chemins tortueux et des passerelles spécialement aménagées mènent au plus près des cataractes.

12. Le Nord-ouest argentin (Argentine)

Entre déserts, vertes vallées, gorges moirées et hauts plateaux désolés des Andes, le Nord-ouest argentin est une Argentine méconnue où l’héritage précolombien domine. Les Diaguitas s’y sont épanouis mais ont finalement reculé face aux Incas qui ont poussé les limites de leur puissant empire jusqu’ici. La région de Salta déploie des paysages grandioses : la Quebrada de las Conchas, merveille minérale et sa succession de monuments naturels construits par l'érosion à travers les millénaires ; la Quebrada de las Flechas, étrange forêt pétrifiée aux immenses rocs chatoyants pointés vers le ciel ; les vallées fertiles de Cafayate où se dégustent les réputés cépages argentins...

13. Île de Pâques (Chili)

À 3 700 km des côtes chiliennes, mythes et légendes entourent l’énigmatique culture pascuane et le site le plus éloigné de toute terre habitée… Baignée par les eaux du Pacifique, Hanga Roa, la pittoresque bourgade chilienne, s’avère être une excellente base pour explorer les trésors spectaculaires de l’île de Pâques, dont les moais, ces énigmatiques statues monumentales. Vous serez séduit par la culture polynésienne de la ville et ses jolies maisons traditionnelles. Le soir tombant, c’est sur la caleta qu’il faut se rendre. Depuis ce minuscule et ravissant port de pêche, si la météo est clémente, vous pourrez admirer la lumière envoûtante du soleil couchant sur le Pacifique…

14. José Ignacio (Uruguay)

José Ignacio est aujourd’hui ce que Saint-Tropez était dans les années 60-70 : une parfaite illustration du « gypset ». Un lieu bohème par excellence, à l’apparence simple, le luxe se faisant discret, sans ostentation. C’est pourtant l’un des spots privilégiés des célébrités sud et nord-américaines à la recherche de calme et discrétion. Y aller au printemps, c’est profiter des plaisirs de l’après-saison, sans la foule d’estivants de l’hémisphère austral. Ses quelques rues, ses marchands ambulants, son phare et ses barques de pêcheurs sans port, sa côte dentelée et ses plages forment un lieu très attachant où il fait vraiment bon profiter du lifestyle uruguayen.

15. Valparaiso (Chili)

Port mythique et prospère du XIXe siècle, Valparaiso déclina après le percement du canal de Panama en 1914, mais la proximité avec Viña del Mar et Santiago lui a donné un second souffle. Les Chiliens ont repris goût à Valparaiso et y sont revenus suivant une mouvance bohème qui après le grand Pablo Neruda, a régénéré la ville. Son glorieux passé a laissé de beaux témoignages architecturaux, toutefois, c'est le quartier populaire, accessible par d’étonnants ascenseurs, qui se révèle le plus surprenant. Ses milliers d'habitations bigarrées paraissent comme par miracle accrochées à la colline.

Curiosité & émotion

Nous partageons avec vous notre regard, notre passion, pour la meilleure immersion possible, réveillant ainsi votre capacité d’émerveillement.

écoute & créativité

À l’écoute de vos envies et idées, nos conseillers spécialisés par pays partagent leur connaissance unique des destinations pour concevoir votre voyage sur mesure.

pérennité & passion

Depuis trente ans, les Maisons proposent un service personnalisé du premier contact jusqu’au retour, attirant plus de 15 000 voyageurs par an.

engagement & respect

Nous avons toujours fait le choix d’un tourisme responsable, respectueux des Hommes, du patrimoine et de l’environnement.