Informations pratiques Cambodge

LE CAMBODGE DE A à Z – INFORMATIONS PRATIQUES

 

A

ANGKOR

Les temples d’Angkor subissent les effets de plus en plus nuisibles du tourisme, en raison d’une affluence importante liée au tourisme intérieur comme international. Afin de préserver la beauté et les valeurs des sites ouverts au public, il est important de suivre les règles suivantes :

  • S’habiller décemment lors des visites, en se couvrant à minima les épaules et les jambes jusqu’en dessous des genoux.
  • Ne pas toucher les bas-reliefs des temples, ne pas monter sur les pierres et les structures.
  • Ne pas sortir du balisage du site.
  • Ne pas fumer à l’intérieur des enceintes.
  • Ne pas manger et boire de boissons autre que de l’eau durant les visites
  • Ne pas jeter ses déchets sur l’espace de visites, et attendre d’avoir accès à une poubelle.
  • Ne pas enfreindre les règles du respect du culte et garder le silence.
  • Ne pas perturber la vie des moines, ne pas les toucher et ne pas demander à prendre de photos avec eux.
  • Ne pas participer à la mendicité des enfants à l’intérieur et autour de l’enceinte des temples.

 

ANIMAUX

Faites attention aux animaux sauvages ainsi qu’aux animaux domestiques tels que les singes, les chats et les chiens. Ils peuvent être assez agressifs et porteurs de maladie comme la rage. En cas de morsures, il est important de vous rendre le plus rapidement possible dans un centre hospitalier.

 

ARTISANAT

Dans les marchés, on trouve des bijoux ou des tissages en soie ou en coton dont les fameux kramas, mais avant tout, la remise à jour des couleurs traditionnelles, le développement de la sculpture sur bois ou en grès, la vannerie, le travail de l’argent permettent de découvrir des objets rustiques ou raffinés d’une grande beauté. Il est interdit de sortir des antiquités khmères. Méfiance pour les pierres précieuses.

 

B

BAGAGES

De plus en plus de compagnies imposent UN SEUL et UNIQUE bagage en soute et UN SEUL et UNIQUE bagage cabine. Le poids autorisé de chacun varie en fonction de la classe (économique, Affaires, 1ère) que vous empruntez et du type de billet que vous réservez ; au-delà, un supplément sera perçu par les transporteurs. Nous vous recommandons de consulter les sites internet des compagnies concernées ou de vous rapprocher de nos équipes. Si vous voyagez sur différentes compagnies au cours de votre circuit, ce sont les conditions les plus restrictives qui s’appliquent. Sur les vols opérés par des compagnies locales, la franchise bagages est souvent inférieure à celles des compagnies internationales.

Prenez de préférence une valise ou un sac solide qui devront impérativement être fermés à clef ou munis d’un cadenas pour tous les trajets (avion, train, bateau…). Lors des transports aériens, ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable, comme vos médicaments (comprimés et gélules ; pour les médicaments liquides : insulines, sirops…vous devrez présenter une ordonnance à votre nom ou une attestation).

Sur les vols intérieurs, il est interdit de transporter boissons, briquet, allumettes, objet pointu (couteaux, ciseaux, lime) et des piles …dans votre bagage cabine. Ils sont confisqués avant l’embarquement et jetés.

Des mesures de restrictions s’appliquent également aux liquides, aérosols, gels et substances pâteuses, contenus dans les bagages cabines : vous devez lors des contrôles de sûreté  présenter séparément dans un sac plastique transparent fermé de 20 cm x 20 cm, vos flacons et tubes de 100 ml maximum chacun ; ce sachet peut contenir plusieurs objets.  Les dimensions de votre bagage  à main ne doivent pas excéder : 56 cm x 36 cm x 23 cm pour 5 kg. Pour plus d’information nous vous invitons à consulter le site de la DGAC : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Objets-interdits-ou-reglementes-en.html

Vérifiez bien le format des valises de cabine : beaucoup de modèles dépassent les dimensions mentionnées ci-dessus et seront automatiquement mis en soute. Ce bagage à main  vous sera particulièrement utile pour le cas où les valises arriveraient plus tard ou durant les excursions de quelques jours, les valises restant à la consigne de l’hôtel de la ville de départ.

 

BLANCHISSERIE

Un service rapide de blanchisserie est proposé dans les hôtels à Phnom Penh et Siem Reap. Les vêtements donnés le matin vous seront en général rendus le soir. Evitez, cependant, de confier des textiles fragiles.

 

BOISSONS

L'eau des robinets n'est pas potable. Il est conseillé de boire de l'eau minérale en bouteille. Evitez la glace en dehors des hôtels et restaurants touristiques.

Pour les boissons, comptez 1 à 4 USD pour les sodas, la bière locale Angkor ou la Tiger importée de Singapour. On trouve parfois des vins français ou australien mais leur prix reste assez élevé (de l'ordre de 20 à 60 US dollars). Les Khmers consomment du vin de palme.

 

C

CHANGE, MONNAIE, ARGENT

Le RIEL (nom originaire d'une petite sardine abondante dans le Mékong) est l'unité monétaire. Il existe des billets de 100 - 200 - 500 - 1 000 - 2 000 - 5000 - 10 000 Riels, les plus usuels étant ceux de 500 et 1 000 Riels.  La seconde devise du pays est le Dollar américain. Tous les achats peuvent être effectués en US Dollars.

La monnaie vous sera souvent rendue en riels.

A titre indicatif : 1 US$ = 4 000 riels environ ; 1€ = 4720 riels environ (septembre 2018)

On ne peut importer ni exporter de riel. Il est vivement recommandé d'emporter des dollars en espèces pour régler vos achats, l'utilisation de la monnaie locale restera très limitée. Emportez principalement des petites coupures. Les dollars trop abîmés sont refusés. La conversion des chèques de voyage et le retrait de liquide ne sont possibles que dans les banques de Phnom Penh et Siem Reap mais ces opérations sont longues et donc peu pratiques. Les distributeurs ATM sont maintenant dans toutes les grandes villes : Phnom Penh, Siem Reap, Battambang, Sihanoukville, Koh Kong. Une commission de 1% environ est retenue pour toute opération de change. Les règlements par carte sont plus faciles sauf dans les marchés et les petits magasins.

 

E

ELECTRICITE

Le voltage est généralement de 220 volts. Les prises sont généralement rondes, à deux fiches. Munissez-vous également d'un adaptateur et d’une multiprise si vous utilisez des appareils électriques : rasoir, chargeurs de batterie, sèche-cheveux… Des coupures de courant pouvant survenir, emportez une lampe de poche qui pourra vous être également utile lors de la visite de certains temples un peu sombres.

 

G

GASTRONOMIE

La cuisine cambodgienne mélange les influences vietnamienne, thaïlandaise, chinoise et française (ne soyez pas étonné de voir des marchands de baguettes et de sandwichs dans les rues de Phnom Penh). Le riz accompagne tous les repas, beaucoup de soupes, de poissons et de légumes. Les préparations sont agrémentées de citronnelle, coriandre, gingembre et teuk trey ("eau de poisson"), un condiment khmer qui s'apparente au nuoc mam et le célèbre Pra Hoc (pâte de poisson).

 

H

HEURE

En hiver, le décalage est de + 6 heures par rapport à l'heure française et en été + 5 heures.

 

I

LES INSTITUTIONS

Le Cambodge a choisi pour régime la monarchie constitutionnelle avec un parlement bicaméral, Assemblée Nationale et Sénat. Le roi règne mais ne gouverne pas.

Descendant du roi Ang Duong (contemporain de Napoléon III), Sa Majesté Norodom Sihanouk était remontée sur le trône en 1993 avec à ses côtés, la reine Monineath, née Monique Izzi. Le 14 octobre 2004, suite à son abdication une semaine auparavant, les neufs membres du Conseil du Trône ont élu leur fils, Norodom Sihamoni, 51 ans, Roi du Cambodge. Son intronisation s’est déroulée le 29 octobre 2004.

  1. Hun Sen est le Premier Ministre du Cambodge. Son gouvernement compte 24 ministres, 30 secrétaires d’Etat et 48 sous-secrétaires d’Etat. Ces derniers ont plus fonction de chef d’administration centrale que rang de ministre.

 

INTERNET

La plupart des hôtels dans les grandes villes proposent un accès Internet par Wifi dans les chambres et/ou les parties communes. Dans les hébergements les plus simples, l’accès n’est pas garanti. Par ailleurs, les cybercafés se multiplient dans toutes les villes. Le coût de connexion varie largement d’une ville à l’autre

 

J

JASMIN

Proposé en collier ou en petit bracelet, il est le gage d’hospitalité offert par un hôte à ses invités.

 

JOURNAUX

Quelques kiosques dans Phnom Penh ou encore les librairies des grands hôtels vous offriront un choix de presse internationale. Edité sur place, le Phnom Penh Post (en anglais) est vendu partout dans les villes. Quant au Cambodia Daily, lui aussi en anglais, il n’existe plus en version papier depuis septembre 2017. Il est toujours disponible en ligne.

 

K

KRAMA

Cette écharpe à petits carreaux, en soie brute ou en coton, sert de pagne, de foulard, de serviette, de baluchon ou de couvre-chef. Le cadeau à rapporter du pays khmer.

 

L

LANGUES

La langue officielle est le khmer, grammaticalement simple mais difficile à prononcer. Les personnes âgées, qui ont survécu aux Khmers Rouges, parlent français. Les jeunes apprennent surtout l'anglais.

 

LETTRES

Le courrier à destination de la France met une dizaine de jours. Il est préférable d'envoyer tout votre courrier de Phnom Penh. Il peut être expédié des grands hôtels (mais la réception des hôtels ne fournit pas les timbres) ou de la poste centrale où on trouve aussi les timbres.

 

LOTUS

Cette fleur sacrée de la religion bouddhiste est utilisée pour les offrandes faites à l'intérieur des temples. Sous une forme stylisée, c'est un motif récurrent de l'art et de l'architecture khmers.

 

M

MINES

Tous les sites touristiques sont sécurisés depuis plusieurs années, mais il est cependant important de ne pas se promener dans les forêts, principalement près des frontières. Chaque années, des dizaines de mines continuent de faire des victimes partout dans le pays.

 

O

ONG

Elles se sont installées dans le pays principalement au début des années 90 et sont assez nombreuses. Quand vous visitez une école, un centre de recherche ou un restaurant étant géré par une ONG, il est apprécié de laisser une donation, car les financements de ces ONG dépendent souvent de dons privés.

 

P

PHOTOS

Seuls les endroits stratégiques sont interdits de filmer – aéroports, ponts…. La bienséance veut que l'on demande la permission avant de faire des portraits (bonzes et militaires surtout). Vous pouvez, en guise de remerciement, faire une petite donation au temple. Certains sites demandent d’acquitter un droit pour photographier ou filmer.

 

 POURBOIRES

Ils sont soumis à votre libre appréciation et récompensent un service rendu de bonne qualité, mais ils ne doivent en aucun cas être sollicités. Dans les restaurants ou les bars, nous vous conseillons de caler votre pourboire en fonction de l’économie locale : le prix d’une bière, d’un thé ou d’un paquet de cigarettes locales vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront de calculer le montant de votre pourboire si celui-ci vous paraît justifié. À titre indicatif, pour l’accompagnement, prévoyez environ l’équivalent de 5€/personne/jour pour le guide et la moitié pour l’assistant et/ou le chauffeur, sur la base d’un voyage individuel de 2 personnes. Lors d’un voyage en groupe, divisez ces montants de référence par 2.

 

S

SANTÉ

Il va de soi qu’il vaut mieux être en bonne santé pour entreprendre un voyage lointain. Aucun vaccin n’est obligatoire. Toutefois, le risque de paludisme, de dengue ou de chicungunya est important dans les zones rurales isolées, avec une certaine recrudescence dans les environs de Siem Reap. Nous vous recommandons de suivre un traitement antipaludéen. Pour plus d’informations, consultez le site de l’Institut Pasteur. Si vous suivez un traitement médical spécifique, prévoyez d’emmener une quantité suffisante de médicaments pour la durée du voyage. A titre indicatif, votre trousse contiendra : pansements, antalgique, anti-diarrhéique, crème anti-moustiques, crème solaire et médicaments contre le rhume et les angines. Pour plus d’informations, consultez les services spécialisés de Médecine Tropicale. Certains circuits hors des sentiers battus requièrent une bonne condition physique, en particulier les longs trajets sur des routes quelquefois endommagées peuvent être pénibles pour les personnes fragiles du dos (par exemple aux environs de Sisophon ou de Ratanakiri).

 

SAVOIR VIVRE

- Une tenue correcte est indispensable partout (éviter les shorts, mini-jupe et les grands décolletés pour les femmes). Pantalon de préférence pour tous. Les visites du Palais Royal et de la Pagode d’Argent à Phnom Penh, et des temples à Siem Reap obligent les visiteurs à bien se couvrir les épaules et à porter un pantalon long ou une jupe longue. Une grande étole couvrant les épaules et les bras fera aussi l’affaire.

- Pour saluer quelqu'un, porter les mains jointes au menton, en inclinant légèrement la tête et en souriant.

- La notion de "face" est très importante. Elle se traduit parfois par des "oui" qui sont en fait des "non" destinés à préserver votre "face". Ne manifestez pas votre colère en élevant la voix; vous perdriez vous-même la face et n'obtiendriez aucun résultat.

- La discussion ou contradiction doit se faire avec douceur, dans le respect réciproque et un grand calme.

- La politesse est très importante. Il convient d'appeler quelqu'un par son nom précédé de Monsieur ou Madame.

- Il est inconvenant de critiquer le Roi.

- Le don d'argent est une coutume inscrite dans la vie sociale (mendiants, religieux, mutilés de guerre).

- Ne jamais toucher la tête d'un enfant.

- Dans les pagodes, on contourne le Bouddha par la gauche et on ne dirige pas ses pieds vers lui.

 

SECURITE

Les incidents sont rares mais il faut, comme partout dans le monde, faire attention dans les sites très touristiques, les grandes villes comme Phnom Penh et les marchés où les pickpockets sont à l’affût des touristes. Evitez d’emporter des bijoux et laissez votre passeport, vos billets d’avion et valeurs au coffre de l’hôtel. Limitez vos promenades nocturnes aux rues et avenues passantes et bien éclairées. Avant de monter dans un taxi (tuk-tuk et motos taxi principalement), observer l’attitude du conducteur, il n’est pas rare que ces derniers soient en état ébriété.

 

T

TÉLÉCOMMUNICATIONS

 FRANCE / CAMBODGE     

Composez le 00 + 855 + l'indicatif de la ville + le numéro de votre correspondant.

CAMBODGE / FRANCE     

Composez le 001 +33 + le numéro de votre correspondant sans le 0.

Le coût des liaisons téléphoniques reste élevé (approximativement USD 7 par minute). Les grands hôtels sont équipés de lignes IDD pour les appels internationaux.

Renseignez-vous bien sur les conditions d’utilisation. En ce qui concerne les portables, Cambodian Mobile Phones a un accord avec la plupart des opérateurs étrangers. La réception est bonne quasiment partout dans le pays.

 

TRANSPORTS

Outre les véhicules (bus, mini-van, voiture, etc.) que nous mettons à votre disposition, il est possible de sillonner Phnom Penh et les grandes villes en « moto dop » (dérivé du français « moto-double », moto à deux places), en cyclo-pousse ou en tuk-tuk. La course vous en coûtera entre 2 et 5 USD selon la distance. Les compagnies de taxis se développent (trois dans la capitale). La course, qu’elle que soit la distance et l’heure, revient à 3 USD et 9 USD pour l’aéroport international de Phnom Penh.

 

V

VETEMENTS

Emportez des vêtements légers et faciles à laver, de préférence en coton et des chaussures très confortables (pour la visite de certains temples les chaussures doivent être enlevées). On se salit beaucoup à cause de la poussière sur les pistes. En toute saison, il faut prévoir une veste de laine légère et un imperméable, surtout de mai à octobre. Ne pas oublier de quoi se protéger du soleil et de la climatisation dans les hôtels et les restaurants durant les visites.

 

VISITES

L’affluence sur les sites d’Angkor, notamment aux périodes de fêtes, peut provoquer des files d’attente devant certains temples. Nous sommes attentifs à organiser au mieux l’ordre des visites afin de pallier cette situation.

 

Z

ZONES FRAGILES

L’Asie du Sud-est regroupe de nombreuses destinations et s’étend sur un vaste territoire aux terrains et aux climats variés, fragilisés par le réchauffement climatique. Cette région du monde  a connu une croissance rapide, mais au prix d’une pollution accrue de l’air et de l’eau, d’un appauvrissement des forêts et de la disparition de mangroves qui protégeaient les zones côtières contre les inondations.

Malgré une volonté des populations locales et des associations d’instaurer une gestion plus durable du fleuve, le Mékong fait face à d’importants problèmes : barrages dérégulant le cours et baissant le niveau des eaux, pollution d’origine agricole, industrielle ou liée à la gestion des déchets mettant en péril la santé des populations. Ces problèmes affectent également le Tonlé Sap, merveilles naturelles et plus grande réserve d’eau douce d’Asie du Sud-Est, dont les réserves poissonneuses diminuent et menacent la qualité de vie des cambodgiens.

De nombreux déchets viennent également s’échouer sur les plages dans la région de Sihanoukville et Kep, en provenance souvent des côtes thaïlandaises.

Il en est de même sur des sites touristiques majeurs comme Angkor où l’afflux de visiteurs menace l’équilibre du site. Une gestion plus durable du site est à présent envisagée.