X
Nos agences du 6e arrondissement sont en rénovation. Nous vous accueillons, sur rendez vous, dans notre espace du 101 rue de l'Abbé Groult, Paris 15e.
ou

Projet d’agroforesterie innovante au Pérou, bilan

Projet d’agroforesterie innovante au Pérou, bilan

2022 : bilan de notre action au Pérou

Avec la Fondation GoodPlanet, Les Maisons du Voyage ont contribué au développement d’une filière de moringa au Pérou, arbre tropical à croissance rapide et hautement nutritif adaptée aux conditions climatiques locales. L’idée : diversifier les systèmes agricoles existants pour améliorer la biodiversité et générer une activité économique durable pour la population. L’objectif : planter 2 600 moringas chez 95 producteur.rice.s et améliorer l'alimentation de 575 personnes. Un projet mené sur le terrain par l’ONG péruvienne Progreso et accompagné par l’entreprise sociale Kinomé. Quel est le bilan des actions menées ? Claire Sellier, chargée de projets agriculture durable de la Fondation GoodPlanet, dresse l’état des lieux.

Le maire a été fier de notre quartier, et il est venu voir, avec les travailleurs de la municipalité, ce que nous faisons, ici, avec le moringa.
Jhon, producteur de moringa km77

1- Quels sont les résultats du projet visant à intégrer le moringa dans les systèmes agroforestiers en zone sèche péruvienne ?

Claire Sellier : Dans les districts de La Matanza et de Morropon, dans la région de Piura, au nord du Pérou, où nous avons ancré le projet, le développement du projet génère aujourd’hui une activité économique durable de transformation (feuilles de moringa séchées réduites en poudre) par les populations. En 2021, plus de 20 766 plants de moringa ont été produits en pépinière et plantés sur des parcelles agricoles, en association avec le cacao, la banane, la mangue et le maïs. C’est une formidable alternative là où la plus grande forêt sèche de l’Ouest sud-américain (3,2 millions ha) est fortement menacée avec la disparition de 20 000 ha/an (coupe de bois, agriculture non durable, élevage...). Dans le cadre du projet, 62 agriculteurs et agricultrices ont bénéficié d’une formation sur l'entretien des arbres, la récolte et les bienfaits du moringa.

2- Quelles sont les conséquences sur les populations ?

Claire Sellier : La consommation du moringa a largement augmenté : la plupart des bénéficiaires en consomme au moins une fois par semaine. 53 personnes (dont 31 femmes) ont bénéficié d’un complément de revenus grâce au moringa et 1004 personnes ont vu leur alimentation s’améliorer grâce à l’utilisation du moringa. C’est très satisfaisant car ici, 70 % des communautés paysannes sont dans l’extrême pauvreté, par manque d’opportunités économiques et du fait des difficultés face aux aléas climatiques, et l’anémie et la malnutrition chronique prévalent chez les enfants et les femmes. « Depuis que ma sœur consomme du moringa chaque jour, le docteur lui a retiré ses comprimés pour baisser le sucre. Sa santé s’améliore grandement ! » a témoigné Maria, Santa Fe, Paimas. C’est une grande satisfaction de contribuer à apporter des solutions.

3- Quelles actions ont permis ces résultats ?

Claire Sellier : Nous avons œuvré à renforcer les connaissances des gens sur les bénéfices et usages du moringa. Pour que l’utilisation du moringa entre dans les habitudes alimentaires, une campagne de sensibilisation et de communication a été organisée, accompagnée d’ateliers de sensibilisation aux bienfaits du moringa, de vidéos de recettes (pâtes au moringa…) ou encore d’ateliers de production de chocolat au moringa organisés avec une association locale de femmes. Notre partenaire Progreso, ONG de terrain péruvienne, est active dans la région de Piura depuis 25 ans et travaille au quotidien avec les petits producteurs pour accompagner les populations rurales.

4- Et maintenant ?

Claire Sellier : Une étude montre qu’il y a un réel potentiel pour l’association de petits producteurs de la région de Piura, car il n’y a pas encore de production stable et formalisée de moringa au Pérou et que les conditions (climat, main d’œuvre) sont ici particulièrement favorables à la production. Une autre étude a été réalisée sur la production, le séchage, la transformation et la commercialisation, pour développer les produits à base de moringa, comme des capsules de moringa, du thé, du chocolat, des graines, farine, poudre, pâtes, huile cosmétique, savon… Il s’agit de capitaliser afin de répliquer le projet et continuer à promouvoir la consommation de moringa pour améliorer la santé des populations.

Crédit Photos : Progreso
 
 
À lire aussi :

Projet d’agroforesterie innovante au Pérou
Éclairage sur le programme action carbone solidaire, fondation GoodPlanet

Flexibilité

Report sans frais sur toutes nos destinations ou remboursement en cas de fermeture de frontière.

Sérénité

Assurance Maladie et Rapatriement
avec risque épidémique inclus.

Assistance

Contact téléphonique 24h/24 , 7j/7
pendant tout votre voyage.