Quand partir au Népal

Quelle est la meilleure saison pour partir au Népal ?
Le printemps (février-mai) et l’automne (octobre-novembre) sont les meilleures périodes pour un voyage au Népal, lorsque le ciel particulièrement dégagé, offre des vues exceptionnelles sur les sommets himalayens, et que les températures sont clémentes.
Les mois de décembre à février peuvent être tout à fait agréables dans la vallée de Kathmandu à condition de bien se couvrir au petit matin et en soirée quand le soleil est absent et que les températures avoisinent 0°C. Les lumières sont souvent magnifiques et les vues très claires sur les montagnes en cette saison.
Durant la période mousson qui s’étend de début juin à fin septembre, les voyages sont envisageables, mais les pluies sont fréquentes, et parfois intenses, notamment dans les plaines du Teraï, la région tropicale de basse altitude située à la frontière de l’Inde et du Népal. Elles sont alors susceptibles de rendre difficile l’observation des animaux sauvages. La nature est resplendissante et luxuriante, mais le ciel bouché.

Quels sont le climat et la météo au Népal ?
Soumis au régime des moussons, le Népal profite d’une saison sèche d’octobre à mai, où les températures peuvent atteindre plus de 30°C à Katmandou, et d’une saison humide de juin à septembre.

Le climat est déterminé par l'altitude. On distingue trois zones :
- au-dessous de 1 000 mètres : tropical, chaud et humide presque toute l'année ;
- entre 1 000 et 3 000 mètres : assez tempéré et agréable une grande partie de l’année ;
- au-dessus de 3 000 m : climat continental avec une grande amplitude de températures. Dans la même journée, il peut faire en-dessous de zéro le matin et très chaud en milieu de journée. On note de grandes variations de températures au passage des cols et la nuit.

À propos de l’altitude au Népal
L'altitude élevée est, bien sûr, l'une des caractéristiques principales de cette partie du monde. Si votre voyage se limite aux régions de Kathmandu, Nagarkot, Dhulikel, Pokhara, Chitwan, l’altitude se situera entre 500 et 2 200 mètres et ne pose donc aucun problème à toute personne en bonne santé.
De la vallée de Kathmandu, à 1 350 m, aux hauts plateaux où vous passerez des cols à plus de 5 000 m, les différences sont importantes. L'adaptation se fera progressivement. À partir de 3 000 m, vous souffrirez peut-être de l'altitude (maux de têtes, nausées, petites difficultés respiratoires), mais en général les symptômes sont de courte durée, à condition de respecter des principes simples tels que ne jamais courir, respirer doucement, ne pas fumer, ne pas boire d'alcool. Avant le départ, un bilan médical est vivement conseillé si vous vous rendez dans ces régions.

Quels vêtements mettre dans sa valise pour un voyage au Népal ?
En raison du climat et de la grande amplitude des températures, il convient de prévoir plusieurs types de vêtements. Légers pour les heures de chaleur et anorak et pulls chauds pour les heures les plus froides, ou les itinéraires en altitude et treks. Un blouson léger pour se protéger du vent n'est pas inutile. Pour les accessoires, vous pouvez prévoir chapeau, casquette ou bonnet, lunettes de soleil et crème solaire, répulsif moustiques (surtout dans le Teraï). Les systèmes de climatisation sont parfois trop efficaces dans les restaurants, hôtels et bus. Pensez à emporter de quoi vous couvrir pour pallier cet inconvénient. Si vous prévoyez une randonnée, ne comptez pas trop sur les achats sur place, en particuliers les chaussures. Rien ne vaut une paire bien à sa taille et déjà faite. Si vous vous éloignez de Kathmandu, les coupures d’électricité ne sont pas rares : emportez une lampe électrique.

Quelles sont les festivités au Népal ?
Les dates des fêtes et festivités dépendent du calendrier lunaire et peuvent subir des fluctuations tout au long de l’année. La plus grande prudence est recommandée à celles et ceux qui voudraient assister à ces fêtes « saturnales » où la liesse et la foule composent un mélange détonnant.

Agenda des événements 2020

  • 21 février : Maha Shivaratri ou Nuit de Shiva. Le festival se déroule dans le temple de Pashupatinath, le plus sacré de la vallée de Kathmandu.
  • 9 mars : Holi, fête de l’équinoxe de printemps et fête des couleurs célébrée dans tout le Népal comme l’Inde du Nord.
  • 14 avril : Nouvel An népalais célébré dans tout le pays et en grande pompe à Bhaktapur. Les villages de Timi et Bode sont aussi recommandés pour vivre cette fête, sans la foule.
  • 7 mai : Bouddha Jayanti ou Bouddha Purnima, la plus importante fête dans les pays bouddhiques.
  • 21 août : fête hindoue de Hartalika Teej, durant trois jours.
  • 22 août-1er septembre : Ganesh Chaturthi.
  • 1er septembre : Indra Jatra, la plus importante des fêtes népalaises, qui réunit plusieurs fêtes en une sur une durée de 8 jours. Elle se clôt par une splendide procession qui suit le chariot ornementé où trône la jeune déesse vivante, la Kumari, qui bénit la foule.
  • 17 octobre : Dashain, grand fête qui dure deux semaines jusqu’au jour de la pleine lune.
  • 12 au 16 novembre : Tihar ou Diwali, fête des lumières.
  • 20 novembre : Chhath Parva. Prières, bains purificateurs, jeunes, chants et danses accompagnent les 4 jours de festivités.