Quand partir en Inde du Nord ?

ou

Quelle est la meilleure saison pour partir en Inde du Nord ?

La meilleure période pour partir en Inde du Nord se situe d’octobre à fin mars, quand le climat est moins contrasté et les températures plus douces. C’est alors dans les meilleures conditions que vous découvrez cette terre légendaire où empires, royaumes et grandes religions se sont succédé. En voyage sur mesure, circuit accompagné, séjour ou croisière, découvrez l’Inde mythique et ses sites incontournables, mais aussi une Inde plus inédite, avec sa campagne riante et ses trésors cachés.

Quels sont le climat et la météo en Inde du Nord ?

L’Inde du Nord est étendue, topographiquement contrastée et donc sujette à des grandes variations climatiques. Le pays connaît trois grandes saisons : une saison fraîche, une saison chaude et une saison humide (celle des moussons).

La saison fraîche débute aux alentours du mois d’octobre lorsque la mousson est terminée dans toutes les régions septentrionales de l’Inde. Elle prend fin en mars. À l’exception des régions les plus élevées de la chaîne himalayenne, Ladakh et Zanskar, très difficilement praticables entre octobre et avril à cause du froid, la saison fraîche est la meilleure période de l’année pour voyager en Inde du Nord. Décembre et janvier, voire début février, sont marqués par une amplitude thermique importante entre le jour et la nuit à l’ouest de l’Inde du Nord (Delhi, Rajasthan, Gujarat), ce qui engendre parfois des pluies légères et du brouillard en matinée. Les températures peuvent descendre la nuit aux alentours de 5°C. La partie orientale connaît un climat moins continental, plus tropical.

La saison chaude est la plus courte du cycle. Elle commence progressivement, dès la fin mars, par un réchauffement régulier des températures qui reste très supportables jusqu’à la mi-avril. Au-delà de cette période, le mercure franchit fréquemment les 40°C au Rajasthan et dans les régions centrales de l’Inde (États du Madhya Pradesh, de Chattisgarh et du Jharkand). À cette période, il est préférable de quitter les plaines pour s’aventurer dans les collines, au Sikkim, en Assam, en Himachal Pradesh.

La saison humide : les changements climatiques liés à l’arrivée des vents de moussons commencent à se faire sentir dès la fin du mois de mai, rendant l’atmosphère électrique et difficilement supportable. Jusqu’en septembre, chaleur, humidité et basses pressions donnent lieu à des orages très brefs, à des bourrasques de vents chargés de poussière ou de sable (au Rajasthan, au Madhya Pradesh). Les pluies de mousson progressent alors du sud-ouest vers le nord-est.
Du fait de la relative proximité du sous-continent avec l’Équateur, les heures de coucher et lever du soleil varient moins d’une saison à l’autre qu’en Europe. L’heure d’été n’est pas pratiquée et les journées se terminent donc plus tôt pendant la saison de moussons.
Quels vêtements mettre dans sa valise pour un voyage en Inde du Nord ?
Compte tenu des différences culturelles entre nos deux pays, il est essentiel de prendre certaines précautions : porter des vêtements longs de préférence, garder les épaules couvertes, se comporter avec retenue envers les habitants, éviter de marcher seules ou en couple dans les zones peu fréquentées, notamment à la nuit tombée. Pour les femmes, les jupes très courtes, les shorts, les décolletés, les tee-shirts sans manches sont à proscrire. Pour les hommes, les shorts sont également peu appropriés, surtout pour la visite de temples hindous, jaïns, sikhs ou mosquées. Vous devez vous déchausser pour entrer dans les lieux de culte ainsi qu’au Taj Mahal à Agra ; vos chaussures seront gardées pour quelques roupies (prévoyez des chaussettes qui vous éviteront de marcher pieds nus). Ne portez pas de cuir dans les temples jaïns. Se couvrir est la meilleure protection contre les moustiques en fonction des régions, des périodes de l’année et du soleil. Prévoyez d’emporter des lainages pour les endroits climatisés ainsi que pour les soirées. Après la tombée du soleil, il peut faire très frais, particulièrement dans les zones désertiques où les amplitudes thermiques entre le jour et la nuit sont parfois considérables (Rajasthan, Gujarat).

Quelles sont les festivités en Inde du Nord ?

L’hindouisme se caractérise au Nord comme au Sud par une diversité de dieux, sanctuaires et pratiques unis par les mêmes schèmes culturels d’une grande civilisation : la fameuse « unité dans la diversité » selon la formule de Jawaharlal Nehru, ancien Premier Ministre de l’Union indienne, père d’Indira Gandhi et disciple nuancé de Gandhi. Votre départ en vacances peut coïncider avec des festivités, ce qui ajoute du charme et de l’intérêt à votre voyage en Inde du Nord. Quelques fêtes majeures sont célébrées avec une grande ferveur dans le nord de l’Inde. Les dates de ces événements ne sont pas fixes. Axées sur un calendrier combinant cycles lunaire et solaire elles changent chaque année.

L’agenda des événements

- Février : Festival du désert ; festival international de musique sacrée ; festival de danses de Khajuraho
- Février-mars : Holi, fête de l’équinoxe de printemps et des couleurs dédiée à Krishna
- Mars- avril : Gangaur, fête hindoue propre au Rajasthan ; festival de Holla Mohalla
- Octobre-novembre : Diwali ou « festival hindou des lumières » ; Pushkar, célèbre foire qui mêle dans une ambiance joyeuse vente de bétail, foire commerciale et fête religieuse ; Chaath Puja, festival particulièrement intense et spectaculaire à Bénarès, sur les rives du Gange
- Premier mois de l’année musulmane : Moharram