Informations pratiques Pérou

ou

ALTITUDE

Nous attirons votre attention sur le fait que la plupart des villes et des sites d'intérêt au Pérou se trouvent en altitude. Nos itinéraires sont en règle générale conçus avec une montée par paliers. Les altitudes sont annotées sur nos itinéraires.

ARTISANAT

La tradition artisanale est très importante au Pérou, même si aujourd’hui, dans certains marchés, se côtoient articles industriels et pièces traditionnelles induisant un écart de prix important. Pour vos achats en alpaga, la ville reine est Arequipa : pulls, écharpes, gants, plaids, châles (comptez 70/120 US$ pour un pull en 100% baby alpaga - laine la plus fine du monde après la vigogne). Dans la région du canyon du Colca, la spécialité est les tissages brodés. Dans la région de Cusco, on trouve des textiles très colorés en laine de mouton, des céramiques stylisées, des bijoux en or ou en argent, des reproductions de pièces archéologiques, des instruments de musiques, des peintures « naïves », des sculptures sur bois, de la vannerie... À Puno, à nouveau des textiles, dont ceux de la communauté de Taquile, ainsi que les articles tressés avec la totora (roseau) par la communauté Uros. Dans le nord du Pérou, on trouve des articles de vanneries et des reproductions de pièces archéologiques mochicas ou chimus.

BAGAGES

23 kg par personne + bagages à main. Conservez dans votre bagage cabine vos effets (appareil photos, câbles, médicaments…) et papiers importants. Pour le Machu Picchu et les lodges en Amazonie, les valises ne peuvent être acheminées, prévoyez un petit sac de voyage (sinon il sera toujours possible d’en acheter un sur place).

BOISSONS

Bières blondes (Cristal, Cusqueña) ; maté de coca (infusion de feuilles de coca fraîches, sèches ou en sachet comme le thé) qui permet de lutter contre le mal de l'altitude ; vins Tacama ou Ocucaje ; cocktail Pisco Sour (Pisco - eau de vie de raisin, citron vert, sucre de canne, blanc d’œuf, Amaretto). Durant les repas de nos voyages en groupe, comptez environ 2 € par boisson.

CARTES BANCAIRES

Les distributeurs Visa ou Mastercard sont nombreux en ville (préférez les banques aux ATM en boutiques ou hôtels). Retirez des petites sommes aux heures d’ouverture des banques de préférence. Vérifiez les accords interbanques afin de réduire vos frais de retrait.

CLIMAT

D’avril à novembre (automne-hiver-printemps austral) : sur la côte, le climat est désertique, chaud sous le soleil la journée, plus frais au petit matin et à partir de 17h. À Lima se forme sur toute la période un brouillard frais et humide surnommé la « garua ». Dans les Andes, forte amplitude thermique selon le niveau d’ensoleillement. De juin à septembre, au cœur de l’hiver, les températures oscillent entre 15°C et 22°C en journée et sont parfois négatives la nuit à partir de 3 500 m d’altitude (le canyon du Colca est la zone la plus froide ; à l’ombre le matin, la température peut varier de -2°C à 6°C). Puno, grâce à la réverbération du lac, ne connaît pas le gel malgré ses 3 800 m d’altitude. En général, l’air est très sec, le taux d’humidité dans l’air peut tomber à 5% dans certaines régions.
De décembre à mars : au cœur de l’été austral, les pluies peuvent être très abondantes dans les Andes. Nous déconseillons un voyage en janvier et février.
L’Amazonie est à part, avec son climat tropical humide (30 à 35°C et 100% d’humidité dans l’air). Les précipitations arrivent par averses en général en soirée et sont moins importantes durant l’hiver austral entre juin et octobre.

DOUANE & FORMALITÉS

Un passeport valide au moins 6 mois à compter de l’arrivée sur le territoire péruvien est exigé. L'exportation de pièces archéologiques originales est strictement interdite ainsi que celle de feuilles de coca.

Conseil : scannez ou photographiez votre passeport, utile en cas de perte ou du vol (enregistrez-le dans les brouillons de votre messagerie électronique).
Veuillez consulter avant de partir la page dédiée au Pérou sur le site du Quai d’Orsay http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays/perou-12345/

NOUVELLE RÉGLEMENTATION POUR LES ETATS-UNIS

Le département d'Etat américain a annoncé le 21 janvier 2016 l'entrée en vigueur de mesures restrictives pour l'entrée ou le transit sur le territoire américain. Les personnes ayant séjourné en Iran, Irak, Soudan et Syrie depuis le 1er mars 2011 ou possédant la double nationalité de l’un de ces pays devront désormais demander un visa par la voie traditionnelle auprès des représentations consulaires américaines pour entrer sur le territoire américain. Les personnes ayant séjourné en Lybie, Somalie et Yémen, et ne possédant pas la double nationalité, devront également demander un visa par la voie traditionnelle.

Les voyageurs qui se sont rendus à Cuba depuis le 12 janvier 2021 ou qui désirent y voyager avant un séjour aux Etats-Unis ne peuvent pas bénéficier du régime de l’ESTA et doivent obligatoirement faire une demande de visa auprès d’un consulat américain avant d’entreprendre un voyage aux Etats-Unis, et ce, même s’ils bénéficient d’un ESTA précédemment approuvé, sous peine de voir celui-ci annulé par les agents de la police aux frontières (Customs and Border Protection) lors de l’entrée sur le sol américain, ou de faire l’objet une décision de refus d’embarquement.

Si vous êtes concernés, nous vous invitons à entamer cette démarche le plus rapidement possible car un délai important est à prévoir.

Les règles générales pour obtenir l'ESTA restent inchangées.

Nous vous conseillons l’achat de cadenas TSA car agrées par les autorités douanières ils permettent une ouverture facile en cas de besoin de fouille du bagage (si votre cadenas « traditionnel » est cassé, aucun recours n’est possible).

Sortie du territoire d'un mineur : à compter du 15 janvier 2017, un mineur résidant en France et voyageant sans être accompagné d'une personne détentrice de l'autorité parentale ne pourra plus quitter le pays sans autorisation de sortie. Les mineurs dont le(s) titulaire(s) de l’autorité parentale est de nationalité française devront être munis d’une pièce d’identité, d’une photocopie du titre d'identité du parent signataire du formulaire et du formulaire d’autorisation de sortie de territoire signé par l'un des parents titulaire de l'autorité parentale à télécharger sur le site https://www.formulaires.modernisation.gouv.fr/gf/cerfa_15646.do.

Veuillez nous consulter en cas d’enfant dont le(s) titulaire(s) de l’autorité parentale est ressortissant d’autres pays ou pour tout renseignement complémentaire.

EAU

Ne buvez pas l'eau du robinet (évitez même de l’utiliser pour vous brosser les dents en dehors des grandes villes). Préférez l’utilisation d’une gourde et de pastilles purifiantes de type Micropur afin de réduire la consommation de bouteilles plastiques qui ne sont pas ou peu recyclées au Pérou. Pour les repas de nos voyages en groupe, aucun problème sanitaire, salades et crudités incluses.

ÉLECTRICITÉ

220 volts, prises de courant la plupart du temps hybrides mais parfois à fiches plates (type américain). Emportez une prise-adaptateur.

HORAIRES

-6h sur l'horaire d'hiver français et -7h sur l'horaire d'été. Lorsqu'il est 12h à Paris, il est 6h à Lima l'hiver et 5h l'été. Dans le cas d’un voyage combinant Pérou et Bolivie, le Pérou est en retard d’une heure par rapport à la Bolivie. Quand il est 10h à Lima il est 11h à La Paz.

LANGUE

L'espagnol et le quechua sont les deux langues officielles du pays. L’anglais est relativement utilisé. Dans votre carnet de voyage, un petit lexique d’espagnol « Maison » vous aide à communiquer plus facilement.

MACHU PICCHU

La réservation obligatoire du billet ne peut se faire qu'en fournissant la copie de votre passeport. Le billet indique un horaire d'entrée (nombre maximal d'entrées entre 400 et 600 par créneau). Le temps passé sur le site est limité à 4h (des contrôles aléatoires sont effectués).
Pour ceux qui souhaitent faire l’ascension du Huayna Picchu ou du Cerro Machu Picchu, il est nécessaire de réserver un billet combiné avec des horaires d’accès particuliers aux ascensions (Huayna Picchu 7h à 8h ou 10h30 à 11h30 - Cerro Machu Picchu 7h à 8h et 9h à 10h). Le nombre d'entrées, pour chaque ascension et pour chaque tour, se maintient à 200 (400 au total). Le temps passé (ascension + visite) est limité à 6h avec Huayna Picchu et 8h avec Cerro Machu Picchu.
Tous les billets sont nominatifs, non cessibles, non modifiables et non remboursables une fois confirmés. Le passeport fourni au moment de la réservation est exigé à la navette d’accès au site ainsi qu’à l’entrée. Toute sortie est définitive (les toilettes se trouvant en-dessous de l’entrée principale). Les sacs à dos volumineux, les perches à selfie, les trépieds et toute nourriture sont prohibés.

MÉDICAMENTS

Emportez des médicaments d'usage courant (gel antibactérien, pansements, désinfectant, aspirine, dérangements gastriques ou intestinaux, fièvres, antibiotiques, antigrippaux, crème solaire, humectant lèvres et yeux…).

MONNAIE & CHANGE

1 € = 4 soles environ. Selon votre circuit et si vous quittez Lima le lendemain, changez une centaine d’euros en toute sécurité à l’aéroport de Lima en attendant vos bagages. Si vous voyagez en individuel, soyez discrets, ne changez pas de grosses sommes dans les bureaux de change et n’acceptez pas de billets abîmés. Les guides et accompagnateurs sont là pour vous assister.

PHOTOS

Les Andins n'aiment pas être photographiés : des croyances anciennes comme le vol d'une partie de l'âme ou des rites sorciers perdurent. Obtenez l’accord de votre sujet et montrez-lui le résultat sur votre écran. Parfois 1 sol sera demandé. Dans tous les cas, ne monnayez ou ne troquez pour des photos avec les enfants. Évitez toute photo ayant impliqué la capture d’animaux sauvages (aigle, etc.).

POURBOIRES

Ils récompensent un service rendu de qualité. Pour les voyages en groupe, une enveloppe pour chacun (par personne par jour : 3 € pour le guide et 2 € pour le chauffeur). Ces montants sont donnés à titre indicatif mais reste à votre seule appréciation. Si vous voyagez en individuel, au restaurant, il est d'usage de laisser 10% de votre addition en pourboire lorsque le service n’est pas indiqué comme inclus sur le menu.

SANTÉ

Ces informations sont données à titre indicatif. Seul votre médecin traitant est habilité à vous conseiller.
Vérifiez la validité de votre vaccin DTP valide (Diphtérie Tétanos Polio) et éventuellement les hépatites.
Si vous séjournez en Amazonie : le vaccin contre la fièvre jaune est recommandé et nécessite 10 jours d’incubation (carnet obligatoire en cas de transit au Brésil). Selon les nouvelles normes de l’OMS, il est désormais valable à vie. Un traitement antipaludique est également conseillé.
À propos du mal des montagnes ou "soroche" : il est provoqué par une élévation trop rapide du niveau de l'altitude lorsque l'organisme n'a pas le temps de s'adapter à la raréfaction de l'oxygène. Il se traduit par un certain malaise, une gêne respiratoire ou des maux de tête pendant deux ou trois jours, le temps que votre organisme compense l’oxygénation de votre sang. Si vous avez souffert de problèmes cardio-vasculaires et respiratoires, il est impératif de consulter votre médecin traitant avant le départ en lui indiquant les altitudes de vos nuits d’étape (veuillez-nous en informer avant votre inscription en cas de respirateur médical ou de difficulté de motricité). Légalement, les hôtels, bus et trains disposent de bouteilles d’oxygène. Aucun remède n’est disponible, mis à part l’aspirine contre le mal de tête, à prendre dès les premiers symptômes, ou la consommation régulière de maté de coca (infusion de feuilles de coca, excitant plus fort que le café) et les bonbons à base de coca et de maca (fortifiant naturel d’Amazonie) qui offrent l’avantage d’être sucrés, cela aidant encore l’effort d’adaptation. L’infusion de muña (« thym » des Andes) facilite la digestion et la respiration. Une hydratation très régulière à petite gorgée est aussi recommandée, tout comme de dîner léger, en évitant la consommation d’alcool et de tabac les premières soirées en haute altitude (à partir de 3 000 m).
Virus Zika : il est recommandé aux femmes ayant un projet de grossesse souhaitant se rendre dans des zones où sévit le Zika, d’envisager un report de leur voyage.

SAVOIR-VIVRE

Les Péruviens sont charmants, volontaires et agréables. Évitez de témoigner des signes d’impatience ou d’énervement, souvent mal interprétés. Ne donnez pas d’argent ni bonbons aux enfants, préférez les fruits frais et les fournitures scolaires (en distribuant en quantité égale à chacun des enfants présents) qui pourront aussi être déposées dans une école. Ces donations ne peuvent servir de troc pour une photo.

SÉCURITÉ

Dans les villes, soyez toujours vigilants. Faites attention à vos effets personnels lorsque vous vous promenez librement. Laissez dans vos valises fermées à clé ou le coffre de votre chambre vos effets de valeurs, dont le passeport, et ne partez qu’avec l’argent nécessaire. Évitez les ruelles peu fréquentées surtout lors de promenades nocturnes. Les pickpockets sont très habiles, surveillez toujours vos poches et sacs, en ville et aux alentours des aéroports.

TAXIS

Dans la majorité des cas, les prix ne sont pas déterminés par le compteur, mais fixés à l'avance et payés à la fin. À Lima, faites appel à la réception des hôtels ou restaurants, qui vous réserveront un taxi sûr et professionnel. À Arequipa, n’utilisez que les taxis sécurisés libellés Taxitel ou Turismo Arequipa (notion variable à revérifier sur place avec votre guide ou votre hôtel).

TÉLÉCOMS

Le wifi est très développé au Pérou. La plupart des bars, hôtels et restaurants en sont équipés. Parfois il ne sera disponible que dans les zones communes des hôtels et le débit du signal pourra être faible. Demandez le code d’accès à votre arrivée.
PÉROU > FRANCE : +33 +n° sans 0
FRANCE > PÉROU : +51 +indicatif ville +n°

TOILETTES

Au Pérou, vous noterez parfois au niveau des toilettes un picto vous demandant de ne pas jeter le papier dans les toilettes mais dans la poubelle à côté, cela est très courant.

VÊTEMENTS

Sans prévoir obligatoirement de chaussures de randonnée, préférez les semelles « en relief », certains sentiers et escaliers de sites visités étant glissants. Emportez un vêtement imperméable coupe-vent. Pour les Andes, prévoyez des vêtements chauds toute l’année, voire très chauds de juin à septembre, et privilégiez les nombreuses couches. Sous un soleil puissant, la température monte très vite, la technique de la « pelure d’oignons » est idéale. Pour la nuit, certains hôtels ne proposent qu’un chauffage d’appoint dans les chambres. N’emportez aucun bijou en voyage, même de faible valeur !

ZONES FRAGILES
Le Pérou est d’une richesse incomparable en termes de biodiversité et présente à ce titre de nombreuses zones fragilisées.
• Toute la côte est un désert, à cause du courant froid de Humboldt qui remonte d’Antarctique. N’oubliez pas lors de vos séjours dans cette région, en particulier à Nazca, de respecter quelques règles simples dans votre quotidien de voyage : la population la plus pauvre y subit régulièrement des coupures d’eau ou des horaires limités de consommation. De fait les visiteurs doivent absolument limiter leur consommation (douche, lavabo, chasse d’eau) pour préserver les faibles ressources. Cette notion s’étend aussi aux villages des hauts plateaux andins « arrosés » uniquement durant l’hiver austral par la fonte des glaces, comme Chivay dans le canyon du Colca.
• En haute altitude, la végétation est fragile. Prenez garde aux arbustes ou plantes sèches utiles à l’alimentation des camélidés donc indispensable à l’équilibre des populations rurales.
• Contrôlez votre volume de déchets, notamment les bouteilles en plastique, car il est important de s’hydrater. Comme elles ne sont pas ou peu recyclées au Pérou, préférez l’usage de la gourde ou de la bouteille réutilisable en purifiant l’eau à l’aide de pastilles adéquates.
• En Amazonie, il est important de minimiser l’impact de l’activité touristique en adoptant un comportement limitant par exemple les déchets non organiques qui devront être exportés par pirogue vers la ville la plus proche.
• En règle générale, au Pérou, de nombreux buffets sont proposés pour les repas. Ils sont si appétissants qu'on peut parfois être tenté de se servir trop copieusement en oubliant que la satiété est proche... la finalité étant toujours d’éviter le gaspillage alimentaire. Lors de votre circuit en groupe, veuillez indiquer en amont à votre guide si vous ne souhaitez que le plat principal pour tel ou tel repas, les portions étant en général très généreuses. $

Vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question ?
Contactez votre conseiller au 01 53 63 13 40