X
Du 1er juillet au 31 août notre agence sera ouverte de 10h à 18h. Nous serons fermés au public du 18 au 27 juillet, et le 3 août mais nous restons joignables par téléphone et par mail.

Informations pratiques Vietnam

ou

Informations pratiques Vietnam

Artisanat, bagages, décalage horaire, monnaie et change, santé... De A à Z, retrouvez toutes les informations pratiques à connaître avant votre voyage au Vietnam, ainsi que nos conseils pour un tourisme plus responsable.

AGIR POUR UN TOURISME RESPONSABLE (ATR)

Fières de l’obtention du label en 2020, Les Maisons du Voyage institutionnalisent leur engagement instinctif, garantie incontestable pour leurs clients que leurs voyages sont fondés sur la qualité, la solidarité ainsi que le respect de l’environnement, des cultures et des peuples. Les quatorze tour-opérateurs français labellisés à ce jour agissent avec leurs clients, leurs prestataires et leurs équipes pour améliorer l’impact du tourisme dans les destinations. Un tourisme à visage humain fondé sur des voyages respectueux de la planète et de ses habitants.

ANIMAUX

Faites attention aux animaux sauvages ainsi qu’aux animaux domestiqués tels que les singes, les chats et les chiens. Ils peuvent être assez agressifs et porteurs de maladie comme la rage. En cas de morsures, il est important de vous rendre le plus rapidement possible dans un centre hospitalier.

Lorsque nous proposons des activités avec des animaux, nous privilégions leur milieu naturel ou des centres de soin et de réinsertion. Nous veillons à ce que l’observation d’animaux en pleine nature ne perturbe pas leur habitat et respectons une distance adaptée à chaque espèce. Les activités proposées n’entraînent pas une exploitation animale pour des divertissements qui exercent un dommage sur les animaux.

ARTISANAT

L’artisanat est très riche au Vietnam.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page Culture et traditions au Vietnam.

Privilégiez la qualité avec les pièces artisanales produites localement par les communautés elles-mêmes. Plus chères que celle importées et fabriquées industriellement, elles sont non seulement la garantie d’un circuit court mais surtout de la pérennisation d’un savoir-faire ancestral utilisant des matières premières à proximité. Les communautés intègrent ainsi un meilleur bénéfice de leur travail sans dépendre d’un fournisseur. Préférez le règlement en monnaie locale.

Il faut savoir que tout peut se négocier sauf dans les restaurants où les prix sont déjà affichés. Le but principal est que le vendeur et le client repartent gagnants.

Veillez à respecter le patrimoine naturel et historique des pays visités en évitant les collectes sauvages (fleurs, sable, pierres, pièces archéologies, etc.), en refusant tout achat issu du trafic d’objets d’art (en général, revendus dans la rue) ou ceux provenant d’espèces protégées.

BAGAGES

23 kg par personne + bagage à main. Conservez dans votre bagage cabine vos effets de valeurs (appareil photos, câbles, médicaments, papiers, etc.).

Voyagez plus léger en limitant volontairement le poids de votre valise à 18 kg. Cet effort permet de réduire la charge embarquée à bord des avions, générant des économies de carburant et par conséquent l’empreinte carbone de votre vol. Moins de vêtements, de chaussures et d’accessoires en optimisant sa tenue quotidienne, c’est possible. N’emportez que l’essentiel et gardez de la place pour rapporter des souvenirs fabriqués localement.

BOISSONS

La bière est très appréciée, notamment les bières locales légères (Halida, Hanoi Beer ou encore Bia Saigon). Il existe également une vingtaine de microbrasseries produisant une bière au goût plus prononcé. Lors de votre séjour au Vietnam, vous pourrez aussi tester un alcool de riz appelé Ruou ou du vin de Dalat.

Les amateurs de café trouveront en particulier au Vietnam l’occasion de découvrir le café avec un léger goût de caramel. Le thé (chè ou trà) est la boisson nationale.

Privilégiez les bières locales. Souvent moins chères, elles alimentent directement l’économie locale dans un circuit plus court d’approvisionnement.

CAPTAGE CARBONE

En leur qualité de membre labellisé de l’association ATR (Agir pour un Tourisme Responsable), Les Maisons du Voyage financent par le biais du programme Action Carbone Solidaire (ACS) de la Fondation GoodPlanet, l’absorption à 100 % des émissions de CO2 des déplacements aériens professionnels de leurs équipes. En 2023, le mécénat d’un fonds de dotation permettra de financer des programmes de reforestation, dont l’objectif sera d’annuler 50% des émissions de CO2 du transport aérien et terrestre de leurs clients, par leur captage dans l’atmosphère. En 2025 cet engagement sera fixé à 100%.

CHAUFFEUR

Les chauffeurs au Vietnam fournissent toujours un bon service, que ce soit en autocar ou en voiture. Ils sont en général très aguerris et sont très discrets tout en étant toujours serviables.

Nous vérifions que l’entreprise de transport respecte les règles du pays en vigueur ; notamment, en ce qui concerne les temps de repos obligatoires et le doublement de chauffeurs nécessaire à leur relais sur les longs trajets. Nous nous assurons également que ce dernier est nourri dans les mêmes restaurants et logé dans les mêmes hôtels que les passagers ou qu’il perçoit une indemnité journalière décente pour son logement et ses repas. Soyons vigilants, ensemble.

CIGARETTE

Il est interdit de fumer dans les bâtiments publics et bien sûr dans l’enceinte des temples. Même si cela n’est pas interdit, de plus en plus d’établissements adoptent une politique non-fumeur en intérieur (surtout les restaurants et les cafés).

La consommation ainsi que la vente de cigarettes électroniques est autorisée.

Prévoyez un cendrier de poche. Petit et pratique, il permet de ne pas jeter ses mégots sur le sol où que vous soyez en ville. Ces derniers étant une source de pollution majeure pour l’environnement ; notamment, les océans. Et si vous voyez de nombreux mégots autour de vous dans des zones naturelles à risques, comme les plages ou la haute montagne, n’hésitez pas à les collecter dans un sachet pour les jeter dans une poubelle.

DÉCALAGE HORAIRE

En hiver, le décalage est de + 6 heures par rapport à l'heure française et en été + 5 heures.

Quand il est 12h à Paris, il est 17h ou 18h sur place.

Pour en savoir plus, consultez notre page Décalage horaire et géographie Vietnam.

DONATIONS

C’est une pratique bienveillante pour laquelle nos conseillers sont à votre écoute pour vous orienter le mieux possible. Par exemple : fournitures scolaires, médicaments avec notice en anglais (à déposer dans un centre de santé).

Ne donnez pas d’argent ni de friandises aux enfants. Préférez les fruits frais et les fournitures scolaires, en distribuant en quantité égale à chacun des présents. Ces dernières peuvent aussi être déposées dans une école. Votre guide sur place est là pour vous conseiller. Ces donations ne peuvent servir de troc pour une photo. Essayons tous ensemble de ne pas encourager la mendicité ; notamment, celle des enfants, en préférant les dons en nature aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages.

DOUANE & FORMALITÉS

Un passeport valide au moins 6 mois à compter la date de départ du pays est exigé. Les ressortissants français sont exonérés d’une demande de visa si leur voyage est d’une durée inférieure ou égale à 45 jours mais ils doivent fournir un document officiel stipulant la date de sortie du Vietnam : un justificatif de votre vol retour, ou un billet d’avion, est idéal.

Pour un voyage d’une durée supérieure à 45 jours ou pour les autres nationalités, un visa est obligatoire. La demande de visa s’effectue via le site du portail national de l’immigration du Vietnam sur https://www.xuatnhapcanh.gov.vn/web/guest/khai-thi-thuc-dien-tu/cap-thi-thuc-dien-tu, qui délivre un e-visa pour les séjours d’une durée maximale de 90 jours avec entrées multiples. Conseil : scannez ou photographiez votre passeport, utile en cas de perte ou du vol. Enregistrez-le aussi dans les brouillons de votre messagerie électronique.

Veuillez consulter avant de partir la page dédiée au Vietnam sur le site du Quai d’Orsay et vous inscrire sur le fil d’Ariane.

La législation vietnamienne est sévère en matière de transport de certains produits pharmaceutiques et il est conseillé aux voyageurs suivant un traitement médicamenteux de voyager systématiquement avec l’ordonnance nominative du médecin prescripteur et avec les doses nécessaires à la durée de leur séjour.

EAU

L’eau du robinet n’est pas potable. Consommez l’eau de bouteilles minérales scellées (vous en trouverez facilement) ou de l’eau purifiée.

Parfois rare, l’eau est précieuse et doit être consommée raisonnablement. Préférez l’utilisation d’une gourde et de pastilles purifiantes de type Micropur, afin de réduire la consommation de bouteilles en plastique. Il est recommandé de suivre les instructions dans les hôtels, pour mieux la préserver (douche, chasse d’eau, etc.).

Nous proposons sur certains de nos départs en groupe une gourde en métal à remplir à volonté par des bombonnes d’eau filtrée.

ÉLECTRICITÉ

Le voltage est généralement de 220 volts. Des coupures de courant pouvant survenir, emportez une lampe de poche. Les prises sont soit du type européen (deux fiches rondes), soit du type américain (deux fiches plates). Il est préférable d’emporter un adaptateur-transformateur.

Adoptez les mêmes gestes d’économie d’énergie que dans votre quotidien : réduire la climatisation ou le chauffage dans votre chambre, éteindre les lumières en sortant, ne pas laisser vos appareils électroniques branchés une fois la charge de la batterie complétée, privilégiez les escaliers à l’ascenseur quand cela est possible ; notamment, à la descente.

Batterie solaire : le soleil est puissant au Vietnam. Si vous souhaitez capter l’énergie gratuite et durable du soleil, la batterie solaire est l’accessoire parfait. On la trouve dans les magasins spécialisés à moindre coût, un mousqueton est pratique pour l’attacher à votre sac à dos et la recharger tout en visitant… Elle permet de recharger régulièrement votre smartphone et votre appareil photos et pourra être utilisée lors de votre retour quand le soleil brille en France…

EXPLOITATION SEXUELLE

Dénoncez-la aux autorités compétentes. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger. Nos équipes locales, en particulier les guides, sont en droit de nous rapporter tout comportement jugé déviant de la part de nos clients et d’engager directement sur place une discussion avec les personnes dont le comportement et/ou les déclarations orales seraient sujettes à équivoque, en particulier s’agissant des enfants.

GASTRONOMIE

La cuisine vietnamienne est très variée et mélange les influences vietnamiennes, chinoise et française. Le riz accompagne tous les repas, beaucoup de soupes, de poissons et fruits de mer dans le sud, de légumes, mais aussi du poulet et du porc sont servis. Les préparations sont agrémentées de citronnelle, coriandre, menthe, gingembre et « nuoc mam » (sauce de poisson).

Pour en savoir plus, consultez notre page Gastronomie au Vietnam.

Privilégiez la gastronomie traditionnelle, qui permet aux ingrédients locaux en circuit court d’être utilisés en majorité.

Luttons tous ensemble contre le gaspillage alimentaire : durant nos voyages en groupe, si vous estimez que les portions sont en inadéquation avec votre appétit, veuillez en informer votre guide qui pourra donner des directives aux restaurants suivants. Si votre repas est servi sous forme de buffet, privilégiez toujours les plats et ingrédients locaux et préférez les petites portions en les répétant pour éviter tout gaspillage.

GESTION DES DÉCHETS

Les déchets courants doivent toujours être jetés dans les poubelles. Ceux qui ne sont pas biodégradables (sacs plastiques, piles, plaquettes de médicaments, tubes et pots de crèmes cosmétiques, etc.) doivent être rapportés en France.

Privilégiez des produits d’hygiène biodégradable (savon, shampoing, lingettes), notamment lorsque vous voyagez dans les villages reculés.

GUIDE & ACCOMPAGNATEUR

La majorité des guides francophones n’ont jamais séjourné dans notre pays et ont appris notre langue à l’école, ou au cours de leur formation professionnelle. Leur maîtrise peut être inégale. Soyez indulgents à cet égard et respectueux de leur effort pour maîtriser notre langue complexe.

Sauf quelques exceptions, tous les guides sont indépendants et employés pour des missions variables en durée. Leur rémunération est donc fixée selon un barème national. Nous sommes attentifs au fait qu’ils soient logés dans les mêmes hôtels que les passagers ou perçoivent une indemnité journalière décente. Soyons vigilants, ensemble.

LANGUES

La langue nationale est le vietnamien.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page Culture et traditions.

Aller à la rencontre des habitants est l’un des points essentiels si l’on veut s’imprégner de la culture du pays et ainsi mieux le comprendre.

MONNAIE & CHANGE

L’unité monétaire est le Dong (VND). Le taux est d’environ : 1 € @ 26 800 dongs.

Vous pouvez emporter des euros en espèces. Le change se fait en général soit dans les bureaux de changes à l’aéroport ou toutes les grandes villes. Veillez à ce que les billets Euros ou Dollars soient en parfait état. Tous les billets tachés ou déchirés peuvent être refusés pour le change.

Vous pouvez faire des retraits de Dong aux distributeurs mais ils sont souvent limités à 2 500 000 dongs (environ 93€), ce qui a tendance à multiplier les commissions bancaires. Une astuce pour contourner ce plafond : se présenter au guichet d’une banque avec son passeport et sa carte de retrait. Cela permet d'obtenir de plus grosses sommes.

Les cartes Visa et MasterCard sont acceptées dans la plupart des hôtels, restaurants et boutiques dans les villes touristiques du Vietnam, mais les commerçants prélèvent souvent une commission de 2 à 3%.

Avant votre départ, prévenez votre banque que vous partez à l’étranger pour éviter qu’elle ne bloque votre carte.

ATTENTION : Le dồng n’est pas convertible en euros à l’extérieur du pays, pensez à changer vos dồng en euros ou en dollars avant de quitter le territoire.

PHOTOS

Les prises de vue de certains sites stratégiques sont interdites. La bienséance veut que l'on demande la permission avant de faire des portraits. Vous pouvez, en guise de remerciement, faire une petite donation au temple. Certains sites demandent d’acquitter un droit pour photographier ou filmer.

Obtenez toujours l’accord de votre sujet (pour les enfants demandez l’accord des parents) et montrez-lui le résultat sur votre écran. Si on vous demande de l’argent, ne monnayez ou ne troquez pas pour des photos avec les enfants. Évitez toute photo ayant impliqué la capture d’animaux sauvages (vigogne, aigle, ara, faucon, singe, etc.).

PLAGES

Le Vietnam bénéficie de belles îles bordées par de longues plages de sable blanc, et une mer cristalline, notamment l’île de Phu Quoc. De quoi faire une pause farniente lors de votre voyage. Pensez à vous protéger du soleil. En plus de l’utilisation d’une crème solaire biodégradable, pensez à couvrir les endroits qui sont habituellement protégés comme les pieds par exemple.

Si vous faites du snorkeling, nous vous recommandons de porter un t-shirt anti uv.

Les noix de coco représentent un vrai danger. Il est donc recommandé de ne pas bronzer sous un cocotier et d’éviter de passer à proximité d’un tronc.

Privilégiez la crème solaire biodégradable pour éviter de polluer les eaux. Ne laissez aucun déchet sur la plage et ramassez vos mégots de cigarette.

Lors d’une sortie en snorkeling, ne touchez pas les rochers ou les coraux et ne les ramassez pas. Mettez vos palmes dans l'eau en évitant de racler les fonds.

POURBOIRES

Ils sont soumis à votre libre appréciation et récompensent un service rendu de bonne qualité, mais ils ne doivent en aucun cas être sollicités. Dans les restaurants ou les bars, il est d’usage de laisser environ 7-8% de la note. Il est d’usage de verser également des petits pourboires pour les bagagistes dans les hôtels et les bateliers.

À cela, il faut rajouter le pourboire pour les guides. À titre indicatif, le budget par personne et par jour conseillé est de 6-7€ pour le guide et de 3-4€ pour le chauffeur, sur la base d’un voyage individuel de 2 personnes. Lors d’un voyage en groupe, divisez ces montants de référence par 2.

RELIGION

Les Vietnamiens vivent depuis des siècles dans un univers moral et religieux façonné par des croyances et des valeurs issues de plusieurs religions. Le culte des ancêtres y est la plus vieille pratique religieuse. La majorité de la population est bouddhiste, et on y retrouve également le confucianisme, le taoïsme, sans oublier le christianisme ainsi que l’islam très minoritairement.

Respectez les rites et coutumes et portez une tenue appropriée lors de visites de temples (genoux et épaules couverts).

ROUTES

Une autoroute relie désormais Sapa à Hanoï, mais l’entrée et la sortie de Sapa ne sont pas encore adaptées au trafic ce qui provoque des embouteillages. Les trajets vers des zones reculées ou montagneuses, notamment dans le nord du pays et les hauts plateaux du centre sont souvent ralentis en fonction du climat et de l’état des routes. Merci de noter que la limitation de la vitesse sur les autoroutes est très réglementée notamment entre Saïgon et le Delta du Mékong.

SANTÉ & MÉDICAMENTS

Ces informations sont données à titre indicatif car seul votre médecin traitant est habilité à vous conseiller.

  • Vaccins : aucun vaccin n’est obligatoire. Vérifiez la validité de votre vaccin DTP valide (Diphtérie Tétanos Polio) et éventuellement les hépatites.
  • Médicaments : emportez des médicaments d'usage courant (gel antibactérien, pansements, désinfectant, aspirine, dérangements gastriques ou intestinaux, fièvres, antibiotiques, antigrippaux, crème solaire biodégradable, humectant lèvres et yeux, etc.).
  • Moustiques : Les mesures de protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs peau et vêtements, moustiquaires), qui protègent aussi contre d'autres maladies transmises par les moustiques (dengue, encéphalite japonaise, virus Zika), devront être rigoureusement prises partout. Prenez un répulsif anti-moustiques spécial tropiques.
  • Dengue : recrudescence notoire de cette maladie dans la région de l’Asie du Sud-Est. Le Vietnam connaît des pics épidémiques de dengue (aussi appelée grippe tropicale) dans les zones urbaines et semi-urbaines, surtout dans le Sud et lors de la saison des pluies. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). La prise en charge est avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Évitez impérativement la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques. Il importe de consulter un médecin en cas de fièvre pendant le séjour ou après le retour en France.
  • Paludisme : La situation du paludisme au Vietnam est généralement mal connue des médecins européens et, bien souvent, leurs prescriptions ne sont pas adaptées ou sont erronées. Le paludisme vietnamien, certes redoutable, est présent seulement dans des zones restreintes : il n'y a pas de paludisme dans le centre des grandes villes, ni dans les villes côtières touristiques, ni dans les plaines de rizières. Ce n'est donc que très exceptionnellement que le voyageur sera confronté au problème de paludisme.

Vérifiez votre itinéraire, s'il ne vous conduit pas dans ces zones à risque, vous n'avez besoin d'aucune protection anti-paludique.

En revanche, si vous sortez de ces sentiers battus (séjours en pays Moï, région de Điện Biên Phủ, plateaux de moyenne altitude, zones forestières et frontalières du pays, zone frontalière avec le Cambodge dans le delta du Mékong), vous devrez vous protégez des piqûres de moustiques et éventuellement prendre un traitement à la doxycycline.

  • Les circuits hors des sentiers battus requièrent une bonne condition physique, en particulier les longs trajets sur des routes quelquefois endommagées peuvent être pénibles pour les personnes fragiles du dos ainsi que les marches autour des villages et dans les rizières qui peuvent être parfois assez longues (à vérifier avec votre guide sur place).

SAVOIR VOYAGER

Adaptez votre façon de voyager au pays qui vous accueille. Portez des tenues correctes partout (évitez les shorts, mini-jupe, les débardeurs et les grands décolletés pour les femmes). Pantalon de préférence pour tous. Les visites de temples obligent les visiteurs à bien se couvrir les épaules et les genoux.

Pour saluer quelqu'un, portez les mains jointes au menton, en inclinant légèrement la tête et en souriant. Évitez de toucher la tête d'un enfant.

Au Vietnam et dans toute l’Asie du Sud-Est, il est important de ne pas « perdre la face ». Cela se traduit parfois par des "oui" qui sont en fait des "non" destinés à préserver la "face". Ne manifestez pas votre colère en élevant la voix ; vous perdriez vous-même la face et n'obtiendriez aucun résultat.

La politesse est très importante. Il convient d'appeler quelqu'un par son nom précédé de Monsieur ou Madame.

Évitez les sujets d’ordre politique avec vos interlocuteurs.

Ne plantez pas vos baguettes verticalement dans votre bol de riz. Elles ressembleraient aux bâtons d’encens brûlés pour les morts.

Le don d'argent est une coutume inscrite dans la vie sociale (mendiants, religieux, mutilés de guerre).

Évitez de témoigner des signes d’impatience ou d’énervement, souvent mal interprétés. Faites preuve d’un esprit ouvert, en essayant de comprendre l’autre : acceptez les différences de votre pays hôte, respectez les mentalités locales, les durées légales de travail, les contraintes inhérentes (par exemple : savoir patienter si le service n’est pas assez rapide, supporter des temps de route parfois longs en raison de distances inévitables, de conditions météorologiques, de travaux intempestifs ou d’embouteillages). Évitez les sujets politiques avec un guide avant qu’il ne vous en parle, les critiques et remarques directes sur le pays.

TÉLÉPHONIE & WIFI

La plupart des hôtels dans les grandes villes proposent un accès Internet par Wifi dans les chambres et/ou les parties communes. Les applications telles que WhatsApp sont également utilisables dès lors que vous avez du réseau. Dans les hébergements les plus simples, l’accès n’est pas garanti. Demandez le code d’accès à votre arrivée.

Les codes téléphoniques sont :

France vers VIETNAM : 0084 + le numéro de votre correspondant

VIETNAM vers France : 0033 + le numéro de votre correspondant sans le 0

TRAIN

Les compartiments des wagons-couchettes sont en général composés de 4 lits, il faut monter sur un marchepied assez haut pour se hisser sur la couchette supérieure. Il est parfois possible de privatiser (moyennant un supplément) un compartiment suivant disponibilités.

TRAFIC

Le trafic est très dense, en particulier dans les villes vietnamiennes et tout particulièrement Saigon et Hanoï où le nombre de scooters en circulation est très important, le scooter étant le principal moyen de locomotion des Vietnamiens. Par conséquent, traverser la rue peut paraître difficile au départ.

VÊTEMENTS

Pour le nord en hiver (de novembre à février), emportez des vêtements chauds (comme un pull ou une polaire) et imperméables, car il peut faire vraiment froid (crachin + vent). Si, au cours du même voyage, vous allez dans le sud, prévoyez également des tenues légères : T-shirts, chemisettes, pantalons légers.

Emportez des vêtements simples, légers et faciles à laver, de préférence en coton ou en microfibres, et des chaussures très confortables. Un imperméable léger pourra vous être utile en toute saison (des capes en plastiques et des parapluies sont faciles à trouver sur place). Prévoir dès le départ pour le vol international un pull-over et un foulard pour se protéger de la climatisation afin d’éviter d’attraper froid et veillez à régler l’air conditionné dans vos chambres et dans le bus via l’intermédiaire de votre chauffeur.

Dans les temples, et dans les villages reculés, veillez à avoir les genoux et les épaules couverts. Évitez également les couleurs vives, les décolletés et les hauts courts montrant le nombril.

ZONES FRAGILES

L’Asie du Sud-Est regroupe de nombreuses destinations et s’étend sur un vaste territoire aux terrains et aux climats variés, fragilisés par le réchauffement climatique. Cette région du monde a connu une croissance rapide, mais au prix d’une pollution accrue de l’air et de l’eau, d’un appauvrissement des forêts et de la disparition de mangroves qui protégeaient les zones côtières contre les inondations. Le Vietnam est l’un des cinq pays du monde les plus touchés par les conséquences du changement climatique. Il compte une centaine de réserves naturelles, couvrant plus de 3% du territoire. Certaines ont été inscrites au patrimoine mondial par Unesco comme le parc national Phong Nha Ke Bang. Des mesures de protection de l'environnement ont été prises par les autorités locales pour sauvegarder ces espaces. Lors des visites et activités sur les sites que vous traversez, il est important de respecter la faune et l’écosystème. Nous vous remercions de ne rien jeter hors des poubelles, notamment en randonnée ; restez bien sur les sentiers et évitez de ramasser des « souvenirs » afin de sauvegarder un écosystème déjà fragile. Le Mékong souffre de la pollution, perdant plus d’eau en saison sèche qu’il n’en retrouve pendant la saison des pluies. Suite à ce phénomène, la Mekong River Commission (MRC) a reconnu la prévention de la pollution comme une priorité. Dans un autre domaine, les pesticides sont encore beaucoup utilisés dans le Delta, malgré leur interdiction. Les impacts sur la santé des populations alarment les autorités. Les principaux sites touristiques sont également fortement impactés par la pollution, à l’image de la Baie d’Halong, où des tonnes de déchets s’y cumulent chaque jour. On observe cependant une prise de conscience des locaux et du gouvernement. Certains villages dans la baie ont mis en place des « barques de nettoyage » : à bord de leurs barques, les habitants ramassent tous les jours les ordures flottant sur la mer.