Trésors cachés du sud équatorien

Voyage sur mesure - 16 Jours / 14 Nuits À partir de 3 190 €*

01 53 63 13 40

Trésors cachés du sud équatorien

Voyage sur mesure - 16 Jours / 14 Nuits -

Vols + hébergements + chauffeur

Présentation
Présentation Itinéraire Hébergement Budget

La petite superficie du territoire équatorien et la bonne qualité du réseau routier permettent une découverte par la route de ses multiples facettes. Accompagnés d'un chauffeur, découvrez en toute autonomie ce pays méconnu en longeant la mythique Panaméricaine du nord au sud jusqu'aux limites de la frontière avec le Pérou, région des indiens Saraguros. 

Ce voyage intègre des étapes en milieu naturel ou rural, incluant des visites qui respectent l’environnement, tout en contribuant au développement économique, social et patrimonial.

Jour 1 : PARIS / QUITO

Envol de Paris à destination de Quito. Accueil à l'arrivée dans la capitale équatorienne située à 2 860 m d'altitude et transfert à votre hôtel.

Jour 2 : QUITO


Les grands sites du jour:
- Balade dans le vieux Quito, premier site urbain classé au patrimoine mondial par l’Unesco
- La superbe collection du musée Casa del Alabado

Découverte libre du coeur historique de Quito, qui compte de nombreux édifices baroques, notamment l’église de la Compania, bijou d’architecture plateresque. S’en suit la visite du musée d’art précolombien Casa del Alabado, qui prend place dans une maison coloniale du XVIIe siècle et qui recèle des trésors archéologiques, pour certains, datant de plusieurs millénaires.

Jour 3 : QUITO / OTAVALO


Les grands sites du jour:
- Les charmants villages d'artisanat de Calderon, San Antonio de Ibarra, Cotacachi, Peguche et Iluman
- La magnifique Laguna Cuicocha

Rencontre avec votre chauffeur et route dans la douce région de l'Imbabura. Pour découvrir la riche tradition artisanale de la région d'Otavalo, visite d’un chapelet de charmants villages indiens ayant chacun atteint une grande maîtrise dans un domaine propre : Calderon célèbre pour ses figurines en pâte à sel aux teintes vives, San Antonio de Ibarra, spécialisé dans le travail du bois, Cotacachi dans celui du cuir, Peguche, qui présente des tissages en laine de haute qualité, puis Iluman où se cachent de grands chapeliers. En cours de route, escale à la magnifique Laguna Cuicocha.

Jour 4 : OTAVALO / QUITO


Les grands sites du jour:
- L'étonnant marché d'Otavalo
- Le musée ethnographique de la Mitad del mundo

Promenade dans l'un des plus grands marchés d'Amérique du Sud. La communauté otavaleña qui a toujours géré les échanges entre hautes et basses terres, est l'une des plus prospères du continent. Aux premières heures du matin, c’est la grande feria. Passage par l'étonnant marché puis découverte du charmant village. Depuis la veille, les vendeurs, vêtus de leurs élégants costumes traditionnels, prennent place pour exposer toutes les senteurs et couleurs équatoriennes… Retour à Quito en passant par le musée ethnographique de la Mitad del Mundo sur la ligne équatoriale.

Jour 5 : QUITO / ZUMBAGUA / LAGUNA QUILOTOA / LASSO


Les grands sites du jour:
- Le marché de Zumbagua, l'un des plus authentiques d'Equateur
- Les eaux turquoises de la lagune de Quilotoa

Départ matinal pour Zumbagua. À la croisée des cultures indiennes, ce petit village bénéficie d’un superbe cadre naturel, composé notamment de champs de quinoa, la céréale des Andes. En ce jour de grand marché, découvrez la vie quotidienne immuable des indiens des hauts plateaux. Continuation vers les paysages irréels de la lagune de Quilotoa à 4 000 m d'altitude et ses eaux turquoises au creux d’un cratère. Descente facultative jusqu'à la rive puis retour dans la vallée afin de rejoindre Lasso.

Jour 6 : LASSO / PUJILI / PARC NATIONAL DU COTOPAXI / LASSO


Les grands sites du jour:
- Les étals colorés du marché de Pujili
- Le Parc National du Cotopaxi, dominé par le plus haut volcan actif du monde 

Promenade autour des étals colorés du petit marché dominical de Pujili. Départ vers le Parc National du Cotopaxi, réserve de faune et flore andines dominée par le Cotopaxi, le plus haut volcan actif du monde avec 5 900 m. Sa forme conique parfaite en fait le fleuron de l’allée des volcans. Montée jusqu'à une plateforme à 4 500 m d'altitude qui vous permettra d'effectuer, si vous le souhaitez, une ascension pédestre (1h) jusqu'au refuge à la base du glacier à 4 800m d'altitude.

Jour 7 : LASSO / LATACUNGA / SALASACA / PATATE


Les grands sites du jour:
- La jolie plantation de rose de Lasso
- L'incroyable atelier de tissage d'une communauté de tisserands à Salasaca

Visite d'une plantation de roses à Lasso, dont l'Equateur est aujourd'hui l'un des grands producteurs puis de l’atelier d’un peintre indien à Latacunga. Départ vers Salasaca et visite d'un atelier de tissage de cette communauté d'habiles tisserands qui se singularise par le design particulier de ses tapis. Continuation vers Patate.

Jour 8 : PATATE / BANOS / RIOBAMBA


Le grand site du jour:
- L'impressionnante chute de la cascade du Pailon del Diablo

Découverte de Baños, petite station thermale insérée dans un cadre verdoyant et enchanteur surplombé par la masse énorme du volcan Tungurahua. Baignade possible dans les thermes naturels du Salado. Départ sur l’impressionnante route des Cascades du Canyon du Pastaza qui descend, en s’agrippant parfois au bord du précipice, vers l'Amazonie. De toutes les routes qui s’enfoncent dans cette immensité verte, elle est la plus spectaculaire. En route, escale aux chutes d’Agoyan et du Pailon del Diablo, le chaudron du diable, avant une impressionnante traversée d’un canyon à bord d’une nacelle pour rejoindre la cascade el Manto de la Novia. Remontée vers les Andes et continuation vers Riobamba à 2 750 m d'altitude.

Jour 9 : RIOBAMBA / ALAUSI / INGAPIRCA / CUENCA


Les grands site du jour:
- Les magnifiques paysages observés depuis le train des Andes
- Ingapirca, le site archéologique le plus important d'Equateur

Découverte de l'église de Balbanera, la première en territoire équatorien construite lors de la colonisation. Transfert à la gare d’Alausi pour un voyage à bord du train des Andes. Son tracé sinueux, jalonné d’obstacles le long de paysages spectaculaires, traverse d’étroits tunnels, franchit des ponts tendus au-dessus de profonds abîmes, gravit ou dévale en zigzags à des pics vertigineux, comme la Nariz del Diablo... Route jusqu’au site archéologique inca d’Ingapirca, construit à 3 100 m d'altitude sous le règne de l’Inca Huayna Capac, au début du XVIe siècle. Arrivée à Cuenca à 2 560 m d'altitude, la plus belle ville coloniale du pays au coeur des terres des Indiens Cañaris.

Jour 10 : CUENCA


Les grands sites du jour:
- Le magnifique centre historistique de Cuenca et ses charmantes maisons coloniales
- Le Musée des Cultures Aborigènes, parfait dans la fine céramique pré-inca

À 2 600 m d'altitude, au fond d’une riche vallée arrosée par quatre rivières, Cuenca est l’ancienne capitale des Incas, Tomebamba. Si elle a gardé quelques vestiges de son ancienne enceinte, la ville est surtout renommée pour son architecture coloniale, avec ses maisons aux balcons de bois et aux façades ornées de stuc. C'est aussi la capitale artisanale de l’Équateur. La Plaza de Armas symbolise à merveille sa variété. Exploration libre de l'harmonieux centre historique de Cuenca, tranquille cité qui compte de superbes édifices coloniaux du XVIIe siècle. Une visite du Musée des Cultures Aborigènes vous présentera, dans un nouvel espace très agréable où s'exposent les superbes pièces de cette collection privée, l'histoire précolombienne du pays, dont les cultures majeures Valdivia, Tolita, Bahia et Chorrera.

Jour 11 : CUENCA / SARAGURO / LOJA


Les grands sites du jour:
- Le charmant village de Saraguro et son marché dominical à la rencontre de la communauté Saraguros
- Le capitale musicale et culturelle d'Equateur, Loja

Route en direction de Loja. En chemin, arrêt à Saraguro situé à 2 400m d’altitude. Ce petit village mérite le détour pour son marché dominical et surtout pour rencontrer la communauté indigène des Saraguros, descendants des Incas, qui ne compte plus que 2 500 membres. Ils sont éleveurs, agriculteurs et artisans et ont conservé une langue vernaculaire aujourd'hui menacée de disparition. Leur tradition vestimentaire est restée intacte depuis l'époque inca : tunique courte, bermuda noir, poncho de laine et ceinture de cuir pour les hommes ; châle, jupe en laine noire et chemise brodée de couleurs pour les femmes. Les tissages des Saraguros sont réputés, tout comme les bijoux d'argent en filigrane qui ornent le corsage des femmes. Flânez dans les boutiques et les ateliers de tissage pour apprécier cet art traditionnel. A la sortie du village, rencontre avec une famille Saragura sous l'égide d'une fondation qui a implanté la pratique du tourisme durable auprès des membres de la communauté. Selon vos souhaits, vous participez aux travaux des champs, à la préparation du déjeuner ou à la fabrication d'un objet artisanal en compagnie d'un membre de la famille. Le projet de tourisme de la fondation Kawsay s’inscrit ainsi dans la volonté de dynamiser le milieu rural, réduire l’exode rural et pérenniser les communautés locales, principalement auprès des jeunes.

Route et arrivée à Loja. Découvrez à votre rythme cette ville considérée comme la capitale musicale et culturelle de l’Equateur, pour son architecture, son implication dans les arts, les sciences, la musique et la littérature.

Jour 12 : LOJA / CERRO MANDANGO / VILCABAMBA


Le grand site du jour:

- Les impressionnantes falaises du Cerro Mandango et ses magnifiques panoramas sur la vallée.

Départ pour l'ascension du Cerro Mandango qui culmine à 1 950m d'altitude. Une balade facile longeant un sentier parfaitement balisé vous mène à un premier mirador d'où l'on apprécie le panorama sur la vallée. Possibilité de poursuivre jusqu'au sommet (difficulté moyenne, 3 heures de marche) d'où la vue sur la région est à couper le souffle. Route vers Vilcabamba dans la vallée de la longévité, ainsi nommée en raison de son nombre saisissant de centenaires. Cette  "zone bleue", où la longévité est non seulement supérieure à la moyenne mondiale, mais aussi où l’on vieillit en bonne santé, a attiré de nombreux voyageurs qui s'y sont installés.

Jour 13 : VILCABAMBA / PARC NATIONAL PODOCARPUS / VILCABAMBA


Le grand site du jour:
- Le parc national Podocarpus et son incroyable biodiversité 

Excursion dans le parc national Podocarpus dont le nom provient du seul conifère natif de l’Equateur, le Romillero. Trois espèces de ce conifère poussent dans la forêt de nuages du parc, au milieu de 4 000 autres espèces végétales, notamment l’arbre à quinine ou Chinchona, actif contre la malaria. Couvrant 150 000 hectares, la réserve renferme une centaine de lagunes à des altitudes variant de 900 à 3 800 m, d'où son incroyable biodiversité (l’une des plus importantes du monde compte tenu de sa superficie). On trouve différents types de paysages, de la forêt tropicale humide aux hauts plateaux (paramo). De nombreuses espèces d'orchidées y sont recensées ainsi qu'une centaine d'espèces d’oiseaux, ce qui confère au parc le surnom de paradis ornithologique. Retour à Vilcabamba.

Jour 14 : VILCABAMBA / PUYANGO / MACHALA


Le grand site du jour:
- Puyango, l'un des plus grandes forêts pétrifiées au monde 

Route vers Machala avec arrêt à Puyango pour découvrir l'une des plus grandes forêts pétrifiées au monde, remarquable pour sa concentration de troncs d'arbre fossilisés. On y trouve aussi quelques beaux spécimens de coquillage. Arrivée à Machala, capitale de la province El Oro, célèbre depuis l'époque coloniale pour ses gisements aurifères. C'est aujourd'hui la principale région productrice de bananes et de crevettes. En soirée, ne ratez pas la spécialité gastronomique de Machala, le tigrillo, plat de banane plantain servie avec des œufs, du fromage et des grillades de porc, un délice !

Jour 15 : MACHALA / GUAYAQUIL / PARIS

Transfert à l'aéroport de Guayaquil. Envol à destination de Paris.

Jour 16 : FRANCE

Arrivée ou vol de correspondance pour la province.

  • Le prix comprend

    Les vols au départ de Paris sur KLM via Amsterdam, les nuits d’hôtels avec petits déjeuners, les transferts, visites et excursions citées au programme avec chauffeur-guide hispanophone en véhicule privé, le parcours en train.

    LES ENGAGEMENTS ECORESPONSABLES DE CE PROGRAMME :

    - Logement dans des hebergements engagés en termes environnementaux et sociaux : politique de gestion de l’énergie, de l’eau et recyclage des déchets.
    - Visites et soutien aux communautés locales, aide à la pérennisation de leurs coutumes (tissage de vêtements ancestraux, agriculture, etc).
    - Visite d'un atelier de tissage dans une communauté de tisserands
    - Rencontre avec une famille Saragura sous l'égide d'une fondation qui a implanté la pratique du tourisme durable auprès des membres de la communauté.

  • Conditions particulières

    *Prix minimum sous réserve de disponibilité sur la base de 2 participants en chambre double.

    Pour la réalisation de toutes les visites, il est nécessaire de prévoir un départ le mardi.

    Vous souhaitez souscrire nos assurances intégrant les garanties épidémies/pandémies ? Assistance-rapatriement-bagages : coût 1,5% du montant du voyage, annulation : coût 4,5% du montant du voyage (ou 3,5% en complément des cartes bancaires premium) EN SAVOIR PLUS

    Vous souhaitez en savoir plus sur notre engagement responsable des Maisons du Voyage ? Cliquez ici. Vous souhaitez calculer et compenser vos émissions carbone avec notre partenaire Fondation GoodPlanet ? Cliquez ici. A titre informatif, les émissions carbone de ce voyage sont de 0,19 tonne pour la partie terrestre et de 4,22 tonnes pour la partie aérienne.

Culture & voyage

Les Olmèques et les cultures du golfe du Mexique
Partenariat Du 9 octobre au 25 juillet 2021

L’exposition met en lumière la richesse de la culture Olmèque et sa diffusion dans le temps (1600 av. è.c. jusqu’à 100 ap. è.c) et l’espace. En tout, près de 300 pièces, dont certaines sont montrées pour la première fois hors du Mexique. Elles dévoilent l’immense diversité du monde précolombien des cultures du Golfe, une dynamique...

En savoir plus
Histoire de l’île de Pâques : ce qu’en dit l’archéologie contemporaine
Conférence Le 21 octobre à 18h30

Depuis sa découverte en 1722 par les Européens, l’île de Pâques (Rapa Nui en polynésien) ne cesse d’intriguer pour la monumentalité de ses statues (moai). Ces dernières, si extraordinaires aux yeux des explorateurs du XVIIIe siècle, continuent de soulever nombre de questions. Récemment, il fut question d’une sorte de suicide culturel : les...

En savoir plus

Flexibilité

Report sans frais sur toutes nos destinations ou remboursement en cas de fermeture de frontière.

Sérénité

Assurance Maladie et Rapatriement offerte,
avec risque épidémique inclus.

Assistance

Contact téléphonique 24h/24 , 7j/7
pendant tout votre voyage.