Escapade littéraire à Saint-Pétersbourg

Escapade littéraire à Saint-Pétersbourg

Découvrir Saint-Pétersbourg autrement

Centre intellectuel de l'Empire pendant plus de deux siècles, Saint-Pétersbourg est la grande héroïne de la littérature russe classique et moderne. Pour une première découverte de la ville sous un angle différent - celui des lettres qui lui va comme un gant, ou pour compléter un séjour qui aurait laissé un goût pour le romanesque, nos experts orientalistes ont concocté une escapade littéraire permettant de visiter la cité des tsars à travers le prisme de ses deux écrivains les plus emblématiques : Alexandre Pouchkine et Fiodor Dostoïevski.

Le thème littéraire est assez classique dans les itinéraires touristiques à Saint-Pétersbourg. Il est sans doute même indispensable si l’on veut comprendre mieux la ville.

 Saint-Pétersbourg, source d'inspiration

L’histoire de « Piter », utopie concrétisée défiant toutes les lois, est indissociable de celle de ses romanciers et poètes. En tant que centre de la Russie, la vie intellectuelle y a toujours été intense et il était impensable pour un écrivain de ne pas se trouver dans la capitale pour se faire connaître et espérer publier.

La situation géographique de la ville, ses conditions naturelles, son contexte socio-politique influencent l’âme, la conscience, les actions de ses habitants, et Saint-Pétersbourg joue avec ses auteurs qui, chacun à sa façon, montre sa réalité et son époque et célèbre son caractère exceptionnel au travers des œuvres la présentant dans tout ce qu'elle a de plus étrange et contradictoire.

Chez Pouchkine et Dostoïevski, la topographie de la cité et son emprise sont particulièrement présentes. Les sites les plus célèbres constituent la toile de fond de leurs aventures romanesques à la fois sublimes et fatales, que ce soit « La Dame de pique » ou « Le Cavalier de bronze » de Pouchkine, « Crime et châtiment » ou « l’Idiot » de Dostoïevski… Dans leur lignée, toute une série de brillants auteurs, moins connus à l’étranger et tout aussi talentueux, ont fait de Saint-Pétersbourg un de leurs personnages à part entière : Nicolas Gogol en particulier, dont la vie et l’œuvre pourraient tout à fait constituer le thème d’une autre parenthèse littéraire, avec ses incroyables « Récits de Pétersbourg », et plus récemment Andréï Biély, les poètes Sergueï Essénine, Alexandre Blok ou encore Yossif Brodski. Nous vous conseillons de visiter le musée-appartement d’Anna Akhmatova et la maison-musée Nabokov, bien que l’écrivain ait passé la majeure partie de sa vie hors de Russie.

Des visites dans le sillage de Pouchkine et Dostoïevski

Une première journée est consacrée à Pouchkine, écrivain et poète chéri des Russes qui a très souvent évoqué la ville dans son œuvre, avec le lycée impérial de Tsarskoïe Selo (Pouchkine), institution prestigieuse dans le palais Catherine où il fit ses études ; la datcha Kitaeva, où le couple Pouchkine passait l'été, dans le parc qui porte son nom ; l’appartement-musée de Pouchkine , hétéroclite et touchant, au bord du canal Moïka, où il passa les dernières années de sa vie jusqu’à sa mort tragique.

Une deuxième journée de visite prévoit de découvrir les sites et quartiers de prédilection de Dostoïevski, qui ont très peu changé depuis l'époque où leurs pavés étaient foulés par Raskolnikov ou le prince Mychkine : le quartier populaire autour de la place Sennaïa, ancienne halle aux foins, et celui commerçant de Vladimirski, avec la cathédrale Saint Vladimir et le marché Kouznetchny couvert et coloré ; la forteresse Pierre-et-Paul et la cellule où il fut emprisonné pour activités révolutionnaires ; le musée de Dostoïevski, installé dans son dernier appartement où il écrivit « Les frères Karamazov » ; le cimetière de la Laure Alexandre Nevski, où il repose.

 

Les bonnes adresses littéraires

* La bibliothèque nationale de Russie, avec ses belles salles et son trésor : la collection de Voltaire, achetée par Catherine la Grande à la mort de ce dernier ;

* La célèbre librairie « Dom Knigui »  (la Maison du Livre) dans l’immeuble de l’ancienne usine Singer, avec son joli petit café en étage et sa vue sur la perspective Nevski ;

* Les palaces mythiques comme le Grand Hôtel Europe, l’Astoria ou encore l’hôtel Angleterre où le poète Essénine se pendit.

* Gostiny Dvor, galerie marchande historique de Saint-Pétersbourg.

 

Les lieux gourmands

* Elisseev, célèbre épicerie fine-pâtisserie, rouverte après restauration dans son style Art nouveau d’origine ;

* Le « Café Littéraire », fameuse confiserie Wolf et Béranger, où se réunissaient les intellectuels au XIXe siècle et où Pouchkine but son dernier chocolat avant le duel qui lui fut fatal ;

* Le « Smirdin Sever », légendaire confiserie-chocolaterie que Pouchkine fréquentait assidument ;

* Parmi les restaurants, certains sont d’époque ou réussissent à faire voyager dans le temps, comme le « Gogol »  (l’univers de l’écrivain), « L’Idiot » (ambiance club de rencontre fin de siècle), le « Nid des gentilshommes » (cadre aristocratique du XIXe), « L’Empire russe » (atmosphère historique fastueuse)...

Escapade littéraire Saint-Pétersbourg

 

Un séjour de charme pour découvrir Saint-Pétersbourg pas à pas dans ceux de deux illustres écrivains pétersbourgeois : Pouchkine et Dostoïevski, à personnaliser selon ses envies avec un guide privatif spécialiste de littérature.

Découvrir
3 raisons de choisir
Les Maisons du Voyage

Des propositions pertinentes quels que soient le budget et la destination

Une agence de voyage créative, tout un univers dédié au voyage

Un service personnalisé du premier contact jusqu'au retour