X
Du 1er juillet au 31 août notre agence sera ouverte de 10h à 18h. Nous serons fermés au public du 18 au 27 juillet, et le 3 août mais nous restons joignables par téléphone et par mail.

Gastronomie en Équateur

ou

La diversité de l’Équateur se reflète aussi dans sa gastronomie, qui varie selon les régions. La cuisine andine, de Quito à Cuenca, met à l’honneur la viande, tandis que les fruits de mer et poissons sont préférés sur la côte pacifique.

Dans la Sierra, les plats sont souvent préparés sous la forme de soupe ou de ragoût.

En Amazonie, le manioc et les poissons d’eau douce viennent compléter le tableau gastronomique.

Pomme de terre, avocat, banane plantain, riz, maïs, quinoa, fromage, porc et poulet sont omniprésents.

 

Quelles sont les spécialités culinaires équatoriennes ?

 10 plats incontournables...

  1. Cuy: cochon d’inde cuit et rôti, servi entier. Le plat national !
  2. Patacones: bananes plantains vertes frites.
  3. Empanadas: chaussons fourrés au fromage ou à la viande.
  4. Ceviche: poissons ou fruits de mer crus revenus dans une marinade citronnée. En Équateur, ce plat est traditionnellement servi avec une assiette de pop-corn ou de patacones.
  5. Hornado: viande de porc cuite au feu de bois.
  6. Bolones de verde: boulettes préparées à base de bananes plantains et farcies au fromage. Consommées généralement au petit-déjeuner.
  7. Encebollado: soupe de poisson à base de manioc, typique de la côte pacifique.
  8. Fritada: viande de porc cuite pendant plusieurs heures et accompagnée de banane maduro, de maïs grillé et de pommes de terre frites. LA spécialité de Calderón, au nord de Quito.
  9. Les “Secos”: du seco de chivo (chèvre) au seco de pollo (poulet), les variétés de ce ragoût populaire ne manquent pas et on en trouve partout dans le pays.
  10. Les Tamales: plat insigne de la ville de Loja, au sud de l’Équateur, qui s’est popularisé dans tout le pays. Il s’agit d’une pâte salée, souvent remplie de poulet, piments, œufs durs et sauce à la cacahuète ou graines de sambo, cuite longuement à la vapeur en papillote.

 

 Et pour les desserts...

Les Équatoriens sont de grands amateurs de saveurs sucrées. Ne manquez pas de goûter au pastel maracuya (tarte aux fruits de la passion), au pastelillo (gâteau sucré/salé fourré au poulet) ou encore au quimbolito (gâteau de maïs sucré cuit à la vapeur).
Vendue par les vendeurs ambulants, la glace Raspadilla/Granizado est une rafraichissante spécialité andalouse à base de glace pilée, de citron, d’eau et de sucre qui s’est popularisée partout en Amérique du Sud.

Pacari Chocolates, Kallari, To'ak... le chocolat, l'or noir de l'Équateur, fait partie des principaux produits d'exportation du pays et les meilleurs fèves du monde proviennent d'Amazonie.

Les boissons

On trouve en Équateur d’excellents jus de fruits et des bières comme la Pilsener ou la Chicha (bière de maïs consommée pendant les fêtes, une boisson ancestrale indienne).

La Colada morada est une autre boisson servie pour la fête des morts, préparée à base de fruits rouges et de farine de maïs.

Le cocktail national Canelazo, servi chaud, est à base d’alcool de canne, de cannelle et de citron.

Moins célèbre que le Colombien, le café équatorien est très bon, révélant un arôme fruité et une touche sucrée qui le rendent unique.

Conseils pour un voyage responsable :

Privilégiez la gastronomie traditionnelle, qui permet aux ingrédients locaux en circuit court d’être utilisés en majorité. Au petit-déjeuner, préférez les fruits locaux, les pains fabriqués sur place et les céréales locales aux aliments importés de l’étranger.

Privilégiez les bières et vins locaux aux boissons importées. Souvent moins chers, ils alimentent directement l’économie locale dans un circuit plus court d’approvisionnement.

Luttons tous ensemble contre le gaspillage alimentaire : durant nos voyages en groupe, si vous estimez que les portions sont en inadéquation avec votre appétit, veuillez en informer votre guide qui pourra donner des directives aux restaurants suivants. Si votre repas est servi sous forme de buffet, privilégiez toujours les plats et ingrédients locaux (notamment les bases de riz et pommes de terre) et préférez les petites portions en les répétant pour éviter tout gaspillage.