Nord-Pérou, les secrets du « peuple des nuages »

Nord-Pérou, les secrets du « peuple des nuages »

Une incursion dans les Andes du Nord

Le Nord du Pérou est encore largement méconnu et inexploré. Sa partie centrale est traversée par les Andes, avec comme ville majeure Cajamarca, cité provinciale agréable. En se déplaçant toujours plus à l’est, on redescend vers le bassin amazonien, vaste territoire sauvage sur lequel planent encore bien des mystères. Voyage entre montagnes et selve vers une région que l’on nomme Ceja de Selva en espagnol : la forêt d’altitude du piémont péruvien, et passage en revue des sites incontournables par Julie Baudin, auteure, conférencière et photographe.

Une découverte qui me pousse à me rendre dans un autre site Chachapoyas d’importance : Carajía. C’est là que le « peuple des nuages » a fabriqué des sarcophages de bambou et de terre, à l’aspect étrangement ressemblant aux Moaïs de l’île de Pâques…

Cajamarca : la petite Suisse du Pérou

Cajamarca est une ville historiquement connue pour avoir été le théâtre de la rencontre entre Francisco Pizarro et ses hommes, et l’Inca Atahualpa, empereur rival de son demi-frère Huascar. L’histoire raconte qu’après avoir été capturé, Atahualpa aurait proposé aux conquistadors de leur livrer une rançon contre sa liberté : de l’or, autant qu’il en était possible pour remplir l’une des pièces de son palais jusqu’à hauteur d’homme. Aujourd’hui, il est possible de visiter cet endroit, rare vestige de l’époque inca dans cette petite ville largement hispanisée. La beauté de Cajamarca se trouve moins dans ses rues que dans ses alentours, où la nature offre des paysages d’une verdure semblable à la Suisse. D’ailleurs, un citoyen de ce pays a fait de la région un haut lieu de production artisanale de fromage de « type suisse » en y important son savoir-faire dans les années 1970. Par conséquent, Cajamarca est aussi un centre d’élevage bovin important.

À 6 kilomètres du centre de Cajamarca se trouvent les « Bains de l’Inca », l’un des points d’intérêt de la ville. En cet endroit, l’eau émerge de la terre à 70°C et est reconnue pour ses propriétés curatives. On pense que cette eau est utilisée depuis plusieurs centaines d’années, les premiers à l’exploiter ayant été les Caxamarcas, peuple qui a occupé la région du IIIe au XIVe siècle. Les bains servaient à des cérémonies religieuses et pour des soins. Les Incas, qui conquirent ce peuple en 1350, continuèrent de les utiliser et de promouvoir leurs bienfaits.

À quelques kilomètres de là se trouve l’un des autres points forts de Cajamarca : les « Ventanillas de Otuzco ». Un site funéraire de culture Caxamarca, constitué de plusieurs dizaines de cavités creusées dans la roche volcanique. Chacune d’elle présente une ouverture de forme carrée de 50 cm environ de côté, et peut atteindre une profondeur de 8 à 10 mètres. On a peu d’information sur les rites funéraires de ce peuple pré-inca mais il semblerait que les corps des défunts faisaient l’objet d’une préparation avant d’être déposés dans leur sépulture.

Après cette première introduction aux cultures précolombiennes du Nord, je poursuis mon voyage vers la terre du « peuple des nuages ».

Leymebamba et le lac des Condors

Cajamarca étant l’une des portes d’entrée vers la région du « peuple des nuages » (signification du mot « Chachapoyas »). Je me rends par la route à Leymebamba. Ce petit village situé à 2 200 mètres d’altitude, dans une région connue comme la « forêt de nuages » du fait de la brume qui s’y épanouit régulièrement, est entouré de montagnes vertigineuses et verdoyantes. Il était jadis peuplé par le peuple Chachapoyas, colonisé tardivement par les Incas. Dans les hauteurs boisées de cette région humide se trouvent d'innombrables ruines de demeures de cette culture ancestrale caractérisées par leur forme arrondie. Les habitants actuels y vivent de l'élevage et du tourisme. Des artisans locaux y travaillent le bois, le coton et la laine.

Leymebamba s’est fait connaître suite à la découverte, en 1996, de 200 momies de la culture Chachapoyas entreposées dans un mausolée de roche au-dessus d’un lac : la Laguna de los Condores. Ce lieu, situé à 10 heures de marche du village, avait été largement pillé par les huaqueros et quand les archéologues l’explorèrent, il ne restait que les momies et quelques artefacts, tels que des céramiques et des quipus. Les pluies exceptionnelles d’automne ont détruit une partie du chemin menant au site, et c’est donc au musée de Leymebamba, créé à la suite de l’expédition archéologique, que je découvre les vestiges de la Laguna de los Condores.

Plus tard, je rencontre un artisan sculpteur sur bois, Miguel Huaman, qui perpétue les images des sarcophages de Carajía, ainsi qu’une petite association de tisseuses qui s’inspirent des couleurs et des motifs retrouvés sur les morceaux de tissus des sépultures de la Laguna de los Condores.

Fascinée par la civilisation des « hommes des nuages », je poursuis ma route vers le nord, à la découverte de la ville de Chachapoyas et de ses sites secrets.

Chachapoyas, la cité des nuages

Cette ville, située à 2 335 mètres d'altitude, affiche un charme tendrement désuet. Le marché est le meilleur endroit pour palper le caractère d’une ville et de ses habitants, et celui de Chachapoyas est fort agréable et aimable. De là, je me rends à l’impressionnante forteresse de Kuelap, un complexe archéologique vieux de 1 000 ans découvert en 1843, mais mis réellement en valeur récemment. En effet, un téléphérique inauguré en 2017 permet de traverser la vallée du Tingo sur 4 kilomètres. En 20 minutes, on est au pied du site, à 3 000 mètres d’altitude, sans devoir fournir d’effort démesuré comme c’était le cas par le passé où il fallait marcher 5 heures pour y accéder. De quelques centaines de visiteurs par an, Kuelap est passée à plusieurs milliers.

En 2017 ont également débuté les travaux de restauration des ruines. La partie la plus impressionnante de l’ensemble est le mur d’enceinte, qui atteint plus de 20 mètres à certains endroits. Il ceinture un plateau rocheux naturellement surélevé sur lequel ont été construites des structures arrondies qui sont aujourd’hui au nombre de 420. Le lieu est époustouflant de majesté et de mystère malgré les travaux et les groupes de visiteurs. Les anciennes habitations aux murs parcourus de frises de pierre se mêlent aux arbres et à la végétation luxuriante. Une découverte qui me pousse à me rendre dans un autre site Chachapoyas d’importance : Carajía. C’est là que le « peuple des nuages » a fabriqué des sarcophages de bambou et de terre, à l’aspect étrangement ressemblant aux Moaïs de l’île de Pâques. S’y trouvent des momies qui n’ont pas été déplacées, de peur d’endommager ces constructions de 2,5 mètres de haut perchées dans une fente de la falaise 25 mètres au-dessus du sentier.

Je termine ma visite de la région par une belle découverte : les chutes de Yumbilla, moins connues que celles de Gocta, mais aussi, voire plus impressionnantes. Ce sont en effet trois cascades qui se succèdent sur près de 1 000 mètres de hauteur en plein cœur de la forêt de nuages et qui m’accueillent dans le fracas de l’eau cristalline. Une belle façon de terminer mon voyage dans une région encore pleine de surprises.

À propos de Julie Baudin, auteure, conférencière et photographe :

« J’allie mes différentes activités professionnelles à ma passion pour le voyage. J’ai découvert le Pérou en 2006 et n'ai cessé d'y retourner depuis. J’ai vécu à Cusco pendant 5 ans entre 2012 et 2017 avant de revenir en France. Je suis l'auteure d'un recueil de nouvelles sur le Pérou et je présente régulièrement des ciné-conférences sur ce thème". 

Notre sélection de voyage Perou et voyage Amerique

Voyage Pérou

La découverte du site de Kuelap vous ouvre les portes des civilisations pré-incas dont vous ne pouviez soupçonner les richesses. Vous découvrez grâce à ce voyage entre Chiclayo, Chachapoyas, Cajamarca et Trujillo des civilisations éteintes qui nous ont légués un héritage exceptionnel.

Découvrir
3 raisons de choisir
Les Maisons du Voyage

Des propositions pertinentes quels que soient le budget et la destination

Une agence de voyage créative, tout un univers dédié au voyage

Un service personnalisé du premier contact jusqu'au retour