Les bonnes pratiques du tourisme responsable

Vous voyagez pour découvrir des grands espaces, des sites historiques et culturels, des villes mondes, des plages paradisiaques et aussi pour aller à la rencontre des populations locales. Afin de préserver ces lieux uniques et pour protéger les hommes, ayons ensemble une attitude responsable vis-à-vis des destinations qui vous accueillent.

ANIMAUX SAUVAGES : dans les parcs nationaux où vivent des animaux en toute liberté, ainsi que dans certaines zones naturelles fragiles, certaines règles s’imposent dans le cadre de la protection de l’environnement : limiter la durée quotidienne des safaris, ne pas sortir des routes balisées ni des sentiers, afin de ne pas  perturber la vie animale ou marcher sur la flore locale souvent protégée, garder une distance d’observation, privilégier une atmosphère silencieuse, ne pas caresser ou nourrir les animaux, ne pas interférer dans une chasse entre animaux en cours, éviter de pêcher dans les lacs ou mers où certaines espèces sont rares ou en voie de disparition. Vous devez également suivre strictement les consignes des guides naturalistes ou des rangers. Il est primordial de ne pas stresser les animaux et ainsi mieux profiter de votre excursion. Il est également impératif de payer les taxes d’entrée dans les réserves ou parcs naturels pour permettre leur conservation et préservation. Vous pouvez demander un reçu de ces taxes afin d’éviter le détournement des fonds.

ANIMAUX DOMESTIQUES : dans certains hôtels, restaurants, sites touristiques, vous pourrez peut-être rencontrer des animaux domestiqués, ne pas encourager ce type de pratique en prenant des photos, en donnant une pièce, en donnant à manger. En cas d’allergie à un poil d’animal, veuillez en informer votre conseiller.

CADEAUX/DONS : si vous souhaitez offrir des cadeaux aux populations locales lors de votre voyage, n’hésitez pas à nous solliciter pour vous conseiller. En effet, certains cadeaux peuvent avoir une connotation méprisante lorsqu’ils ont une valeur trop importante par rapport au niveau de vie local et peuvent ainsi perturber l’équilibre économique. De plus, certains dons peuvent être dangereux comme les médicaments s’ils ne sont pas distribués aux centres médicaux.

COMPENSATION CARBONE : les émissions de carbone (CO2) dues à l’activité humaine (industrie, transport, énergie etc.) sont à l’origine de l’effet de serre qui contribue au réchauffement climatique global. Il est possible de compenser ses émissions notamment pour une activité facilement quantifiable, les trajets en avion. Cela consiste à équilibrer, voire neutraliser ses propres émissions de CO2 en finançant des programmes partout sur la planète sous différentes formes, comme la (re)forestation, permettant de planter des arbres et restaurer des forêts dégradées, des programmes hydrauliques ou d’autres liés à l’efficacité énergétique pour produire des énergies renouvelables à la place des énergies fossiles. Comment faire ? Nous vous conseillons de vous rendre sur le site de notre partenaire Fondation GoodPlanet, où vous trouverez un calculateur simple d’utilisation qui vous permettra de compenser en quelques clics. Par exemple, un aller-retour Paris / New York équivaut à environ 3 tonnes d’émission de CO2 par passager en classe économique. La tonne étant valorisée en général autour de 22 €, si vous souhaitez entièrement compenser cette émission le coût est d’environ 66 €. Vous pouvez également décider de ne compenser qu’une partie. Pour nous, la valeur ajoutée de la Fondation GoodPlanet est de proposer des alternatives durables et économiquement viables aux activités polluantes, au profit des populations les plus défavorisées, les premières à subir les dommages du dérèglement climatique.

EAU : parfois rare, elle est précieuse et doit être consommée raisonnablement. Il est recommandé de suivre les instructions dans les hôtels, pour mieux la préserver (douche, chasse d’eau etc..). Eviter la consommation de bouteilles en plastique et préférez l’usage de gourde avec pastille purifiante (type Micropur).

 

ENERGIE : adoptez les mêmes gestes d’économie d’énergie que chez vous : réduire la climatisation ou le chauffage dans votre chambre, éteindre les lumières, ne pas laisser brancher vos appareils une fois la charge de la batterie complétée.

EXPLOITATION SEXUELLE : dénoncez l’exploitation sexuelle aux autorités compétentes. Dans plusieurs pays dont la France, des lois poursuivent les délits sexuels commis à l’étranger.

GASTRONOMIE : voyager c’est aussi découvrir la gastronomie traditionnelle locale. Privilégiez-la, ceci permettant aux ingrédients locaux en circuit court d’être utilisés en majorité. En règle générale de nombreux buffets sont proposés pour les repas, ils sont si appétissants qu'on peut parfois être tenté de se servir trop copieusement en oubliant que la satiété est proche... La finalité étant de toujours éviter le gaspillage alimentaire.

GESTION DES DECHETS : tous vos effets personnels non biodégradables (sacs plastiques, piles et batteries, plaquettes de médicaments, tubes et pots de crèmes cosmétiques etc.) devront être rapportés en France, si le pays visité ne possède pas d’infrastructures de recyclage. Pour les pays où le recyclage est actif, respecter scrupuleusement les consignes de tri local. Dans le cadre des déchets courant, ne jetez rien hors des poubelles, en particulier dans les réserves naturelles.

GUIDES : la majorité des guides francophones n’ont jamais séjourné dans notre pays et ont appris notre langue à l’école, à l’Alliance française ou au cours de leur formation professionnelle. Leur maîtrise est inégale. Soyez indulgents à cet égard et respectueux de leur effort pour maîtriser notre langue complexe.

MENDICITE : préférez le don aux associations compétentes, aux écoles, aux chefs de villages, plutôt que de favoriser la mendicité, notamment celle des enfants (si vous le souhaitez nous vous communiquerons leurs contacts).

 

PLAGES : la majeure partie des plages sont publiques, non privées et accessibles à tous. Ce sera pour vous l’occasion de rencontrer les populations locales, assister peut-être à un retour de pêche ou à toute autre activité. Si vous aspirez à un séjour balnéaire dans un cadre plus privatif ou intime, veuillez en informer votre conseiller qui vous orientera vers l’hôtel le plus approprié, tout en sachant que pour certains pays les plages privées n’existent pas.

PHOTOGRAPHIES : avant de photographier une personne, il est indispensable de prendre le temps de lui demander l’autorisation et de profiter de l’occasion pour nouer le dialogue. Vous n’en tirerez que des avantages ; en effet, votre photo n’en sera que plus belle. Ne monnayez pas vos photographies avec les enfants.

RENCONTRE : les rencontres sont essentielles dans la réussite d’un voyage. Avant de partir, nous vous communiquerons des renseignements sur les us et coutumes, détaillées dans les informations pratiques du document de A à Z de votre destination. Aller à la rencontre des habitants est l’un des points essentiels si l’on veut s’imprégner de la culture du pays et ainsi mieux le comprendre. Votre guide vous aidera dans cette démarche, dans le respect de la culture locale pour vivre une expérience pleinement humaine.

RELIGION : les religions sont multiples. De nombreuses fêtes célèbrent les croyances de ces peuples. Respectez leurs rites, leurs coutumes et portez les tenues appropriées à chaque lieu de culte.

 

SAVOIR VOYAGER : c’est avoir un esprit ouvert, en essayant de comprendre l’autre, en acceptant les différences, en respectant les mentalités locales et les durées légales de travail ainsi que les contraintes inhérentes au pays visité (à tire d’exemple : savoir patienter si le service n’est pas assez rapide dans un restaurant, supporter des temps de route parfois longs en raison de distances inévitables, de conditions météorologiques, de travaux intempestifs, d’embouteillages etc., subir des coupures d’eau ou d’électricité, respecter les tenues appropriées à chaque lieu de culte.

SOUVENIRS : cela peut paraître surprenant mais néanmoins utile de rappeler,  veillez à respecter le patrimoine naturel et historique des pays visités, en évitant les collectes sauvages (fleurs, sable, pierres, pièces archéologies), les achats issus du trafic d’objets d’art (en général revendus dans la rue) ou ceux provenant d’espèces protégées. Si le marchandage est un moyen de créer du lien, il doit être respectueux et tenir compte de la réalité économique du pays visité. Privilégiez les achats d’artisanat traditionnel au lieu des articles fabriqués industriellement à l’extérieur du pays. N’emportez que l’essentiel et gardez de la place dans votre valise, pour rapporter quelques souvenirs fabriqués localement.

TRANSPORT : dans certains pays, le réseau de transport en commun est suffisamment développé pour parcourir certaines régions, certaines villes, en bus, métro, train ou tramway avec le meilleur confort possible. Si votre durée de voyage le permet, nos conseillers privilégieront ce mode de transport plus écologique, qui vous offrira une meilleure expérience de la vie locale, en occasionnant de belles rencontres.

ZONES FRAGILES : nous avons identifié les destinations ci-dessous comme zones fragiles en raison de leurs terrains et climats variés, fragilisés par le réchauffement climatique. Leur forte biodiversité, leurs multiples écosystèmes, leurs récifs coralliens, leurs zones classées pour leur richesse naturelle exceptionnelle, leurs régions désertiques et oasis et la rareté de leurs sources d’eau potable participent également au classement de ces destinations comme des zones fragiles qu’il est essentiel de protéger.

Argentine, Australie, Botswana, Burkina Faso, Bénin, Brésil, Bahamas, Canada, Chili, Hong Kong, Chine, Cap-Vert, Équateur, Émirats Arabes Unis, Éthiopie, Ghana, Indonésie, Jamaïque, Japon, Kenya, Cambodge, Corée du Nord, Corée du Sud, Israël, Laos, Lesotho, Liban, Jordanie, Maroc, Madagascar, Ile Maurice, Malawi, Malaisie, Mozambique, Namibie, Nouvelle-Calédonie, Nouvelle-Zélande, Ouganda, Pérou, Philippines, Polynésie, La Réunion, Rwanda, Seychelles, Sénégal, Swaziland, Tibet, Togo, Thaïlande, Tanzanie-Zanzibar, Amérique du Nord, Vietnam, Mayotte, Afrique du Sud, Zambie, Zimbabwe.