X
Du 1er juillet au 31 août notre agence sera ouverte de 10h à 18h. Nous serons fermés au public du 18 au 27 juillet, et le 3 août mais nous restons joignables par téléphone et par mail.

Gastronomie aux Philippines

ou

La gastronomie philippine est un savant mélange de saveurs chinoises, malaises et espagnoles. Elle offre des plats savoureux remplis d’épices. Après un excellent plat consistant, les Philippins ont l’habitude de finir un repas avec des fruits frais comme la mangue, la banane, le raisin de mer et d’autres fruits mixés en boisson ou incorporés dans des desserts plus sophistiqués.

Quelles sont les spécialités culinaires philippines ?

Le riz, aliment de base, est servi avec du poulet, du porc, du poisson, des crevettes ou des crustacés. Les ragoûts de viandes épicées, le pot-au-feu, les plats à base de lait de coco tels que les lumpia (rouleaux de printemps) et pansit (nouilles) sont fortement appréciés, mais le plat le plus célèbre reste le cochon de lait.

  1. Adobo : présent sur les tables de chaque foyer philippin, ce plat se construit autour d’une viande tendre – poulet, bœuf ou porc – marinée dans une sauce soja et du vinaigre. La cuisson, lente et à feu doux, est terminée par l’ajout d’épices comme le poivre et des feuilles de laurier.
  2. Lechon : considéré comme le plat national des Philippines, il est obligatoire durant les grandes occasions. Le plat consiste à rôtir à la broche sur du charbon un cochon entier jusqu’à l’obtention d’une peau croustillante. Juteux et croquant à la fois, il est servi avec une sauce au foie composée de vinaigre et d’épices. Selon les régions, des variantes existent comme celle de Cebu qui préparent ce plat avec de la citronnelle, de l’anis étoilé et d’autres épices. L’accompagnement reste le même dans toutes les régions : du riz vapeur.
  3. Sisig : originaire de la région de Pampanga, ce mets populaire est disponible dans tous les restaurants de rue. Le plat est un haché d’oreille, joue et foie de porc, bouilli puis grillé. Le tout est ensuite généreusement assaisonné de sauce soja, de piments haché et autres épices. La texture en bouche est à la fois croquante et piquante.
  4. Boodle fight: ancré dans la tradition philippine, ce plat est présenté sur une feuille de bananier agrémentée de plats typiques du pays. Sa spécialité ? N’avoir le droit de manger qu’avec les mains. Cette spécificité trouve son origine dans l’armée philippine qui festoyait sur une grande table et malheur à celui qui mangeait lentement…

 

Les desserts au Philippines

Goûtez au Halo-Halo lors d’un voyage sur mesure aux Philippines. Ce dessert est l’un des plus populaires du pays. Sa composition rafraîchissante – glace pilée, lait concentré, haricots sucrés, fruits fraîchement coupés et boule de glace parfumée – est un atout lors de vos haltes en ville et en bord de plage.

Parmi les autres desserts philippins, on peut citer les turons (snack de banane et de fruit du jacquier frit enrobé de sucre), le bibinka (gâteau à la vanille et à la noix de coco, à base de farine de riz gluant) et le Macapuno (boule de noix de coco râpée et sucrée).

Et bien sûr de nombreux fruits tropicaux à manger à tout moment de la journée : mangues, ananas, papayes, noix de coco, bananes…

Les boissons au Philippines

Les boissons désaltérantes ont un large panel de saveurs. N’hésitez pas tester le Kapeng Barako, un café philippin à base de libérica, une graine de café représentant 2% de la production mondiale.

Les Philippines offrent une myriade de jus pressés tel que le jus de calamansi, un agrume philippin plus petit que le citron vert et très apprécié pour ses bienfaits.

Pour sociabiliser, la plupart des Philippins consomment des boissons alcoolisées, notamment la bière locale (type San Miguel). Puis, au fil de la soirée, ils vont se laisser tenter par des liqueurs telles que le gin jusqu’aux alcool maisons comme le tuba (alcool à la sève de noix de coco) et le basi (boisson fermentée à base de canne à sucre).

 

Conseils pour un voyage responsable :

Privilégiez la gastronomie traditionnelle, qui permet aux ingrédients locaux en circuit court d’être utilisés en majorité. Au petit-déjeuner, en général servi sous forme de buffet, préférez les fruits locaux, les pains fabriqués sur place et les céréales locales aux aliments importés de l’étranger.
Privilégiez les bières et vins locaux aux boissons importées. Souvent moins chers, ils alimentent directement l’économie locale dans un circuit plus court d’approvisionnement.
Luttons tous ensemble contre le gaspillage alimentaire : durant nos voyages en groupe, si vous estimez que les portions sont en inadéquation avec votre appétit, veuillez en informer votre guide qui pourra donner des directives aux restaurants suivants. Si votre repas est servi sous forme de buffet, privilégiez toujours les plats et ingrédients locaux et préférez les petites portions en les répétant pour éviter tout gaspillage.