Escale en Kakhétie, trésor de Géorgie

Escale en Kakhétie, trésor de Géorgie

Géorgie, de Tbilissi à la Kakhétie

Frédérique, responsable de production Orient, a passé une semaine en Géorgie. Une semaine pour se laisser inspirer par la nature, la culture unique, l’authenticité, la singularité de ce joyau du Caucase, pour rencontrer un peuple spontané et émouvant et concocter de nouveaux itinéraires loin des routes touristiques. Elle nous parle de ce pays qui la passionne, et tout particulièrement de la région viticole de la Kakhétie, son coup de cœur.

La Géorgie est la destination idéale pour les groupes qui aiment voyager hors des sentiers battus, qui apprécient le tourisme solidaire, qui ne recherchent pas le luxe mais l’authenticité et l’histoire.

Un patrimoine unique

Loin des sentiers battus, ce petit pays méconnu, pittoresque et authentique, est comme un trésor caché par les grandes murailles du Caucase. La Géorgie subjugue par la diversité et la valeur de son patrimoine, par ses paysages majestueux, par son étonnante capitale, Tbilissi, cette cité multiculturelle dont le charme lui vaut son surnom de « Florence du Caucase ».

Imposantes forteresses médiévales, touchantes églises des premiers siècles du christianisme, impressionnants monastères rupestres, incroyables cités troglodytiques, villages perchés... Un voyage en Géorgie est ponctué de trésors, et il faut absolument faire étape en Kakhétie, cette province à l’est du pays, qui constitue de fait la partie la plus orientale du monde chrétien.

La Kakhétie, un air de vallée toscane

C’est au pied du Caucase que s’étend la Kakhétie, charmante vallée ensoleillée aux airs de Toscane alternant relief accidenté et étendues steppiques. Région historique qui s’enorgueillit d’un précieux héritage architectural, c’est aussi l’une des contrées viticoles les plus anciennes au monde. Bien que l’on trouve du raisin partout en Géorgie (même en ville !), la Kakhétie est vraiment le berceau de la viticulture, puisqu’elle y était déjà pratiquée il y a près de huit mille ans.

L’académie d’Ikalto est une visite incontournable. Ici, on enseignait dès le VIe siècle toutes les grandes sciences – rhétorique, philosophie, théologie et… œnologie. On y voit d’ailleurs des outres enterrées pour entreposer le vin !

Puis nos itinéraires passent par Alaverdi, ensemble monastique fortifié qui abrite une imposante cathédrale du Xe siècle, la plus grande cathédrale du pays avec 50 mètres de hauteur, où une douzaine de moines produisent du miel et bien sûr du vin…

Le voyageur découvre une méthode de vinification antique, unique au monde et d’ailleurs inscrite au patrimoine de l'Unesco : le raisin que l’on vient de récolter est mis à macérer avec les pépins et la peau dans de grandes jarres en terre cuite enterrées : ce sont les qvevri, d’où l’on retire un nectar très aromatisé et plutôt tannique, une sorte de « vin de niche », dont certains cépages ont une belle réputation.

L’art géorgien de festoyer

Nous vous invitons à suivre la Route des Vins en Géorgie. La vigne étant profondément intégrée dans la culture géorgienne et l’hospitalité la règle n°1, il est impossible d’échapper aux dégustations, quelle que soit l’heure ou l’endroit ! La cave, le marani, est la pièce principale de la maison. C’est au village de Narapauli, tout près de Telavi, la capitale régionale, dans la propriété privée de la « cave des jumeaux », que nous avons été initiés dans la bonne humeur à l’art ancestral du vin et de la table. Car l’art de festoyer est au cœur de la culture géorgienne. Toute occasion donne lieu à organiser une « soupra », un banquet qui s’accompagne de traditions inédites. Selon un rituel qui remonte à la nuit des temps, le chef d’orchestre, le « tamada » (fonction représentée par une statue dans le vieux Tbilissi), dirige l’assemblée des convives, en portant les toasts, en invitant les autres à en prononcer, en faisant servir et resservir le vin (le plus souvent dans des cornes creuses que l’on ne peut poser!) et la tchatcha (le tord-boyaux local).

Une délicieuse expérience culinaire

Un séjour en Géorgie est donc aussi une délicieuse expérience culinaire de chaque jour, avec toute une panoplie de plats savoureux préparés à base de produits de la nature locale : les Khatchapouris, sortes de pains farcis au fromage, les Khinkalis, gros raviolis fourrés et juteux, les aubergines roulées à l’ail et aux noix…

Une journée kakhétienne se termine par une balade dans les ruelles tortueuses du joli village de Sighnaghi au charme suranné. Entouré de remparts et perché sur une crête, dominant la vallée de l’Alazani, il offre une vue imprenable sur toute la région et les montagnes. Ne manquez pas d’acheter des tchoutchkhelas, friandises à base de noix et noisettes, trempées dans du jus de raisin, que les villageois confectionnent après les vendanges et font sécher sur de longues cordes dans leurs cuisines…

Voyage Géorgie

Blottie au cœur du Caucase, la Géorgie a connu de nombreuses civilisations, dont elle a conservé de précieux trésors. Antiques cités troglodytes, monastères perchés, villages de montagnards, vallées de vignobles, villes d’eau romantiques : découvrez une surprenante diversité de paysages, une culture rayonnante, des traditions singulières, un peuple spontané et hospitalier ... Une destination au charme unique.

Découvrir
3 raisons de choisir
Les Maisons du Voyage

Des propositions pertinentes quel que soit le budget

Une agence créative, tout un univers dédié au voyage

Une équipe groupe dédiée